5 choses à savoir pour réussir votre projet de vente de CBD

0
102
crédits : envato elements

En tant qu’entrepreneur, vous êtes à l’affut d’opportunités commerciales prometteuses pour faire fructifier votre capital. Le cannabidiol, ou CBD, suscite l’engouement. En effet, le nombre de boutiques spécialisées est passé de 400 en 2020 à plus de 2 000 en 2022. Voici 5 conseils pour mener à bien votre projet !

#1 La veille juridique n’est pas une option

Le marché français du CBD est particulièrement porteur, puisqu’il compte plus de 7 millions de consommateurs selon les chiffres publiés par le média LSA Conso. C’est plus de 10 % de la population française. Mais il y a un inconvénient…

L’appareil législatif semble hésiter sur le statut juridique du CBD. En effet, un arrêté ministériel avait interdit la commercialisation des feuilles et fleurs de CBD le 31 décembre 2021, avant d’être suspendu par le Conseil d’Etat le 24 janvier 2022. Même si tout porte à croire que les produits à base de CBD (moins de 0,3 % de THC) resteront dans la légalité (Monoprix vient de lancer sa propre gamme), restez à l’affût de l’actualité juridique pour éviter toute mauvaise surprise.

#2 Faites jouer la concurrence parmi les fournisseurs

Aussi, la France produit plus de la moitié du chanvre industriel européen, ce qui permet aux grossistes et semi-grossistes comme Pro 4 You CBD de s’approvisionner en continu, sans risque de rupture. En tant que détaillant, vous avez un large choix de fournisseurs. N’hésitez donc pas à faire jouer la concurrence que ce soit sur le prix, les modalités de paiement, la variété des produits proposés, les délais de livraison, la qualité, etc.

Si vous avez pour ambition de lancer votre propre marque après quelques mois ou années, nous vous conseillons d’opter dès le départ pour un fournisseur capable de travailler en marque blanche. Cela vous évitera de devoir repasser par la case de la prospection, mais aussi de capitaliser sur une relation de confiance et sur la durée.

#3 La boutique en ligne : le choix de la raison

Pour des raisons évidentes, la boutique en ligne reste le choix de la raison, du moins au début de votre aventure. Vous vous épargnerez ainsi le coût du loyer et les (nombreuses) charges qui s’y rapportent, surtout si vous choisissez de vous implanter dans une grande ville.

Si vous optez pour l’option digitale, faites en sorte que votre site web soit techniquement irréprochable, surtout si vous proposez le paiement en ligne. A noter : le taux de marge des boutiques en ligne spécialisées dans les produits de CBD est compris entre 15 et 35 %. Si vous faites les choses dans les règles de l’art, vous pourrez atteindre votre seuil de rentabilité assez rapidement.

#4 Faites un effort de pédagogie auprès de votre banque

Même si vous choisissez d’autofinancer votre lancement, nous vous conseillons de faire de la pédagogie auprès de votre banquier pour le familiariser avec votre activité. Rappelez que le CBD est une molécule non psychotrope et non addictive. Ses propriétés anti-inflammatoires, relaxantes et antalgiques sont désormais avérées.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) explique que le CBD « ne présente aucun effet nocif sur la santé publique », et le ministère de la Santé a lancé une vaste expérimentation du CBD médical en mars 2021. Montrez patte blanche et donnez toutes les garanties à votre banquier. Cela facilitera le déblocage de fonds pour tout projet d’expansion ultérieur, comme l’ouverture d’un point de vente physique, la diversification de vos produits, du budget de visibilité (publicité, référencement naturel), le lancement de votre propre marque de produits à base de CBD, le recrutement d’un Community Manager, d’un développeur web, d’un graphiste ou d’un téléconseiller, etc.

#5 Travaillez votre pitch et maîtrisez l’aspect « santé » de votre activité

En tant que professionnel du secteur du cannabidiol, vous devez être au fait des études scientifiques sur les effets (positifs et négatifs) du CBD. Cela vous permettra de créer des contenus pertinents pour votre cible mais aussi d’argumenter auprès de vos partenaires (bailleurs de fonds, distributeurs, etc.). Cela vous permettra également de conseiller vos clients et/ou de former le vendeur que vous recruterez pour votre point de vente physique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.