L’Union Européenne s’est fixée comme mission d’ouvrir les frontières, tant aux flux financiers qu’aux flux de marchandises. C’est donc devenu une aubaine pour toutes les entreprises de chaque pays qui voient leur marché ainsi grandir considérablement. Cependant, la structure supranationale qu’est l’Europe n’a pas éliminé toute forme d’obligation administrative, quand bien même elle les aurait fortement diminué, ni même empêché les problématiques logistiques. Et même si dans la plupart de ces pays, il existe, actuellement, une monnaie unique, supprimant tout problème lié à l’instabilité des taux de change, il est précieux d’avoir quelques petits conseils pour bien s’en sortir. Alors oui, le commerce européen s’est facilité, grandement, mais il comporte encore quelques obstacles.

Transporter les marchandises

Cela peut paraître bêtement basique, mais quand on exporte des marchandises, il est nécessaire de les transporter dans un autre pays. Et, ici, apparaissent quelques difficultés. En effet, au niveau des transports continentaux, le plus adéquat est le transport routier, permettant une plus grande flexibilité. Oui, mais voilà, le code de la route varie d’un pays à l’autre, ne serait-ce qu’au niveau des limitations de vitesse. Une connaissance et une habitude de toutes ces législations sont donc nécessaires. Une habitude, également, des itinéraires particuliers, malgré tous les assistants, et des façons de conduire. Par chance, il existe des entreprises de transports routiers spécialisées dans le transport trans-national, entreprises auxquelles vous pouvez faire appel.

Attention à la TVA intra-communautaire

Il existe une autre partie du droit qui reste de la compétence des états : le droit fiscal. Et la TVA est un impôt dont le taux d’imposition varie d’un pays à l’autre. Un point est identique dans tous les pays : c’est le consommateur final qui paie cet impôt. Les entreprises, elles, ne font que le collecter, et déduisent celui qu’elles paient. Ainsi, si vous vendez à un particulier d’un autre pays, il vous faudra facturer TTC comme d’habitude. Mais si vous vendez à une entreprise munie d’un numéro de TVA intracommunautaire, alors vous devrez vendre HT et déclarer cette vente à l’administration fiscale. L’acheteur en fera de même dans son pays.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.