Les professionnels de la montagne affichent une réelle satisfaction concernant la fréquentation des stations au cours des vacances d’hiver qui viennent de s'achever. A ce stade, la saison hivernale 2009-2010 est jugée globalement identique à la précédente qui fut un « très bon crû ».
Les vacances de février 2010 ont été caractérisées par un enneigement excellent, régulièrement renouvelé, mais conjugué à des conditions météorologiques souvent difficiles. Au final, les stations ont enregistré un bon niveau de fréquentation au cours de cette période, avec des remplissages optimaux au cours des deux semaines centrales. Traditionnellement, les vacances d’hiver sont très attendues et constituent le coeur de la saison touristique. Elles peuvent en effet représenter de l’ordre de 50% du chiffre d’affaires de la saison pour un grand nombre de stations.
Pour la poursuite de la saison, les prévisions du mois de mars sont plutôt prometteuses, avec des remplissages compris entre 50 et 70% et jugés en progression par rapport à l’an passé. L’activité de cette période à venir devrait rapidement évoluer grâce aux réservations de dernière minute, qui peuvent représenter aujourd’hui jusqu’à 25% des séjours.
Très bon enneigement
Globalement, ces vacances d’hiver 2010 ont été marquées par de nombreuses chutes de neige qui ont permis d’alimenter le manteau neigeux déjà conséquent ainsi que par des conditions météorologiques dégradées, associant froid, vent et brouillard. Les stations ont en définitive pu assurer l’ouverture de plus de 90% de leurs domaines skiables pour cette période.
Domaines skiables : une fréquentation légèrement supérieure à la moyenne
Selon le SNTF*, au sortir des vacances d’hiver, la fréquentation globale des domaines skiables, toutes tailles et tous massifs confondus, est légèrement supérieure à la moyenne des quatre dernières saisons, les domaines skiables du
Massif Vosgien, du Massif Central et des Alpes du Sud tirant leur épingle du jeu. La saison reste donc marquée par la bonne résistance du ski dans un contexte
économique défavorable.
En ce qui concerne les domaines skiables, les stations petites et moyennes avaient pris un retard très important aux vacances de Nouvel An du fait de l’enneigement souvent déficitaire en basse altitude et des conditions météorologiques défavorables.
Beaucoup de ces stations ont aujourd’hui bien rattrapé ce mauvais départ, à la faveur d’un mois de janvier et de vacances de février malgré tout satisfaisantes.
Les très grands domaines skiables, dont la clientèle est pour moitié étrangère, ont quant à eux connu des vacances de février convenables. Les 4 semaines de vacances françaises concentraient également les principales vacances étrangères.
De belles perspectives en mars qui restent à confirmer pour
Pâques
Pour le mois de mars, les prévisions sont plutôt prometteuses, avec des taux de remplissage plutôt compris entre 50 et 70% et jugés en progression par rapport à l’an passé. Ces taux décroissent logiquement au fil des semaines, les deux premières
étant les plus demandées.
L’activité de cette période à venir devrait rapidement évoluer grâce aux réservations de dernière minute, qui peuvent représenter aujourd’hui jusqu’à 25% des séjours.
Pour les vacances de Pâques, une très nette majorité de stations annoncent des taux prévisionnels inférieurs à 50% et jugés en recul par rapport à l’an passé.
La bonne tenue éventuelle de la fréquentation touristique au cours de cette période sera clairement fonction des conditions d’enneigement

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.france-montagnes.com