Spécialiste de la chute du cheveu depuis 1968, le Centre Clauderer apporte son éclairage pour mieux comprendre la chute saisonnière des cheveux. Phénomène anecdotique pour certaines, il s'agit d'un véritable fléau pour beaucoup !

L'hiver prend fin et avec lui arrive les chutes de cheveux d'entrée de saison. Attention, ces chutes saisonnières ne sont pas anodines ! En effet, si les cheveux ont déjà tendance à tomber ou à s'affiner durant le reste de l'année, à chaque entrée de saison, la chevelure va s'appauvrir un peu plus.
Pour entamer le printemps en toute sérénité, le Centre Clauderer, pionner en France et leader reconnu dans le soin du cheveu, propose de profiter du changement de saison pour réparer en profondeur et donner une nouvelle naissance aux cheveux.
Tests et conseils sont proposés pour bien appréhender ce phénomène.

Chute saisonnière : pas de stress, c'est naturel !

La chute fait partie du cycle du cheveu assurant ainsi le renouvellement de la chevelure sans perte de masse. De ce fait, nous perdons entre 60 et 100 cheveux par jour. Mais, il arrive qu'à cause de certains facteurs, ce seuil de 100 cheveux par jour soit dépassé.
Ces chutes aigues ne sont pas toujours pathologiques et peuvent être passagères comme la chute saisonnière.

En effet, en automne et au printemps, les cheveux tombent comme des feuilles mortes. Cette chute saisonnière, tout à fait normale, est une simple manifestation de l'horloge physiologique et correspond au retentissement hormonal des variations de luminosité.
Si on ne peut pas enrayer ces phénomènes naturels, on peut en revanche les identifier et les anticiper grâce aux conseils d'experts.

Fin de l'hiver : les bons gestes à adopter !

On peut prévenir la chute saisonnière en renforçant la racine et en stimulant le follicule pileux. Souvent les repousses sont moins vaillantes à cause de la présence d'impuretés sébacées (sébum solidifié) autour des racines. Il est donc nécessaire de se libérer de ces impuretés accumulées durant l'hiver.

Premièrement, il faut faire un test afin de déterminer la présence ou non d'impuretés sébacées. Pour cela, il suffit de pincer la peau du cuir chevelu, en la saisissant fermement entre le pousse et l'index et en plaçant les doigts sur le dessus et à l'arrière de la tête.

S'il est difficile de pincer la peau sur l'ensemble du cuir chevelu, c'est le signe que la circulation sanguine est entravée par une mauvaise élimination des impuretés sébacées.

Après cela, on peut faire le test de la loupe afin d'évaluer le diamètre des cheveux en les observant à la loupe. Si des différences de diamètre sont notées, c'est peut-être le signe d'une fatigue ou d'un stress passager mais aussi celui d'un trouble plus durable, qu'il va falloir traiter.

Pour combattre les impuretés sébacées, il est conseillé de faire un massage en ventouse pendant une minute deux fois par semaine.

En positionnant les mains l'une sur l'autre – celle du dessus couvrant celle du dessous – et en rapprochant d'un seul mouvement les deux paumes de leurs phalanges, il faut imprimer une pression suffisamment forte pour pincer la peau du cuir chevelu.

Quand le cuir chevelu est particulièrement épais, il est préférable de poser au préalable une serviette chaude et mouillée (mais essorée) sur la tête pour rendre le mouvement plus aisé à exécuter.

De saines résolutions en cette nouvelle saison !

Le printemps est généralement la saison où, motivés par le retour des premiers rayons de soleil, cures détox et alimentation plus saine sont au programme. Et il faut en profiter ! Adopter une meilleure hygiène de vie et surveiller son alimentation – en consommant davantage de fruits et légumes (crus ou cuits) au quotidien – permettra de retrouver une chevelure en meilleure santé.
Par ailleurs, si l'on ne peut pas enrayer le phénomène naturel de la chute saisonnière, on peut l'anticiper, en privilégiant une alimentation riche en vitamine B et zinc par exemple (ou via des compléments alimentaires). Si l'on décide de suivre une cure, il faudra anticiper et la débuter 2 à 3 mois en amont … et la suivre jusqu'au bout !

Cependant, pour des conseils plus poussés et notamment si la chute dépasse le phénomène saisonnier, et que la chute brutale s'installe en dehors, il est vivement recommandé de prendre le temps de se tourner vers des professionnels.

Pour en finir avec ce fléau capillaire, le Centre Clauderer – spécialiste du cheveu – prodigue, outre ces astuces et conseils adaptés à chaque chevelure, un diagnostic approfondi des cheveux accompagné de soins intensifs ciblés selon chaque cas.

Contre la chute saisonnière, un traitement local «entrée de saison» est conseillé afin d'apporter aux repousses tous les éléments nécessaires à leur développement et inverser le processus de leur dégradation. Le Centre propose également des cures de vitamines par voie orale, dosées par ses soins et centrées sur la vigueur des repousses, pour optimiser l'effet du traitement local.
Enfin, entretenir une bonne relation avec ses cheveux et éviter de trop les agresser (colorations, balayages, permanente, brushings à répétition) est impératif pour garder une belle chevelure.

A propos du Centre Clauderer
Le Centre Clauderer est spécialisé dans la résolution des problèmes de cheveux : diagnostic poussé, traitements naturels à la pointe de l'innovation, et prise en charge des clients jusqu'à l'obtention des résultats prévus.
Situé dans le 1er arrondissement de Paris, il s'agit du seul centre capillaire à savoir s'engager sur des résultats précis. Il propose une prise en charge directement dans ses locaux ou bien à distance.
Le Centre Clauderer est partenaire des meilleurs laboratoires de recherche en biologie (le CNRS, l'Université Pierre et Marie Curie ou l'INSERM) afin de mettre au point ses actifs brevetés 100% naturels dont l'efficacité démontrée n'a pas d'équivalent sur le marché.
Créé en 1968 par Hélène Furterer (fille de René Furterer), le Centre Clauderer est avant tout l'histoire d'une famille de passionnés du cheveu, des pionniers voulant toujours le meilleur pour leurs clients, intransigeants sur la qualité de leurs produits : naturels et fabriqués en France.
Le Centre Clauderer présente 2 innovations issues des formidables avancées dans la compréhension des mécanismes du cycle de vie du cheveu permises par l'essor de la biologie moléculaire : les Sérums 6R et 7R dont l'efficacité a été démontrée par a Faculté de Médecine de Besançon.

Pour plus d'informations sur le Centre Clauderer : www.centre-clauderer.com

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.centre-clauderer.com