légalite de la dispersion de cendres

A la fin de notre vie, et selon les croyances et les envies de chacun, plusieurs modes funéraires existent pour donner un destin aux corps du défunt. Que ce soit la famille du défunt ou selon les propres souhaits du défunt, une décision doit être prise concernant l’enterrement ou l’incinération. Il existe aussi une autre alternative usitée bien souvent, c’est la dispersion des cendres funéraires.

En effet, la dispersion des cendres est une pratique qui se fait depuis bien longtemps, et qui est tout à fait réglementée et légale. Il est fréquent qu’après que la cérémonie soit terminée, les cendres du défunt, mis dans une urne funéraire, sont remises à la personne qui s’est occupée des obsèques. Tout de suite après, et surtout selon le souhait de la famille ou du défunt, les cendres sont dispersées à même l’endroit choisi au préalable.

Mais alors, comment procéder quand on veut disperser les cendres funéraires d’un proches ?

Il est très important de savoir avant toute chose, que la déclaration de la date de l’acte de dispersion des cendres à la mairie du lieu où ça s’est fait, ainsi que la date du décès et du lieu de décès, sont obligatoires. Aussi, il faut savoir qu’il existe deux sortes d’endroits où l’on peut légalement disperser les cendres du défunt. Dans la nature, en pleine forêt, en mer, en montagnes dans un champ ou par voie aérienne même, à condition que ces lieux soient éloignés des voies publiques, conformément au décret du 20 août 1976. Ou bien dans un cimetière, au niveau du jardin des souvenirs.

Pour la réglementation, afin de disperser les cendres de votre proche dans un cimetière, il faut avant cela demander une autorisation du maire de la commune ou faire appel aux services d’un salon funéraire pour un accompagnement personnalisé. Pour ce qui est de la nature, la dispersion est autorisée sans autorisation. Cependant, il faut déclarer à la commune le lieu et la date et heure de dispersion afin que tout cela soit enregistré au niveau de registres spécifiques. Quand la famille du défunt eut décidé de répandre les cendres en mer, là aussi, une déclaration qui informe le lieu de dispersion de départ ou du port du bateau ainsi que la date. Sinon, concernant la dispersion dans la nature, il est à noter que l’urne doit être biodégradable afin de respecter l’environnement en évitant de polluer, et qu’il est interdit que la dispersion se fasse dans une rivière ou un fleuve.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.