À un an de la Coupe du monde, qui pour battre les Bleus ?

0
82
Le Vélodrome va accueillir deux demi-finales

Le vendredi 8 septembre marquera le début d’un instant qui pourrait devenir gravé dans l’histoire du sport français. Avec la rencontre du XV de France face aux All Blacks, la Coupe du monde 2023 de rugby va démarrer en France.

Exceptionnels depuis plusieurs mois et la prise de fonction de Galthié et de son staff technique, les Français se muent parmi les favoris de cette grande compétition qu’ils n’ont, pour rappel, jamais remportée. Alors qu’ils semblent marcher sur l’eau, on peut se demander ce qui pourrait réellement stopper les coéquipiers d’Antoine Dupont…

La France elle-même 

Et si le plus grand danger des Bleus n’était autre qu’eux-mêmes ? Bien qu’en 2007 la France avait déjà organisé la Coupe du monde de rugby, l’engouement n’était pas vraiment le même et plusieurs matches avaient été, délocalisés à l’étranger. Désormais, plusieurs écrins du territoire peuvent accueillir en bonne et due forme ces matches internationaux et alors que la France du rugby semble dominer le monde à l’heure actuelle, la chute pourrait être immense à domicile.

Ainsi et comme on le conseille sans cesse aux joueurs de poker, qu’importe leur niveau, il ne faudra absolument pas que les Français laissent leurs émotions prendre le dessus. Avec des chants de la Marseillaise probablement enivrants, une ferveur populaire rarement observée et tant d’autres aspects exceptionnels, il ne faudra pas non plus être distrait ou encore, se croire tout permis. Une fois de plus, ils devront mettre en place des conseils applicables par des joueurs de poker.

La France a les cartes en main pour faire de grandes choses et avant de penser à ses adversaires, les hommes de Fabien Galthié devront se concentrer sur eux-mêmes. Cependant, à un an de la Coupe du monde, quels sont les adversaires les plus dangereux pour priver la France d’un premier sacre mondial ?

L’Afrique du Sud 

À n’en pas douter, la nation championne du monde en titre après son sacre obtenu au Japon il y a désormais trois ans est toujours la plus impressionnante des équipes depuis quelques mois. Avec un pack d’avants dévastateur auquel aucune nation ne semble en capacité de résister, les Springboks ont la route toute tracée vers un nouveau sacre.

Si l’on sait à quel point il est complexe de conserver son trophée dans cette compétition, les Sud-Africains se rappelleront toutefois au bon souvenir de 2007. C’est en France qu’ils avaient obtenu le second de leurs trois titres mondiaux.

L’Irlande 

Depuis deux saisons en Europe, il y a l’Irlande, la France et les autres. Que cela plaise aux Anglais, ou non.

Bien que le jeu de l’Irlande ait fortement évolué sous Andy Farrell avec notamment, plus de liberté laissée aux trois quarts, les bases restent les mêmes avec un jeu d’avant particulièrement bien léché avec de nombreux pick and go et surtout, une discipline intacte au fil des minutes. Sur ce plan, l’Irlande est irréprochable et lorsque les matches sont serrés comme en Coupe du monde, cette donnée compte plus que tout.

Légende : L’objectif approche

Photo par Pixabay, CC0

Tout comme la France, l’Irlande voudra mettre à bon escient sa forme actuelle pour obtenir son premier succès mondial et surtout, laver l’affront connu en quarts de finale face aux All Blacks en 2019.

La Nouvelle-Zélande 

Jamais les All Blacks n’avaient été aussi mal en point depuis la professionnalisation du rugby à XV. Pour la première fois de leur histoire, ils viennent de perdre trois matches de rang à domicile et rien ne semble aller en leur sens à quelques mois du mondial.

Pourtant, la Nouvelle-Zélande reste une immense crainte pour les autres nations et on se dit que si elle venait à se relever et retrouver ses standards en quelques mois, la chute pourrait être lourde pour les autres équipes.

D’autres nations sur le devant de la scène 

Il ne faudra pas oublier nos meilleurs ennemis anglais ou encore le Pays de Galles avec son effectif jeune souhaitant lancer un nouveau cycle. Du côté de l’hémisphère sud, l’Australie avance masquée, mais a prouvé ces dernières semaines, notamment face aux Springboks, qu’elle avait tout pour remporter un nouveau titre mondial en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.