E-artsup, l’Ecole de création numérique, reçoit, dans ses locaux, dès le 4 février, Michel Wlassikoff, le créateur de la revue Signes, pour animer un cycle de six conférences sur le thème du graphisme et de la typographie.

Qui de mieux que ce grand historien du graphisme, auteur d’ouvrages historiques dans ce domaine, créateur et animateur de la revue Signes et commissaire d’expositions d’arts contemporains, pour venir expliquer aux e-artiens et à ceux qui le désirent, la façon dont sont nés et se sont développés le graphisme et la typographie – techniques devenues, aujourd’hui, les composantes indispensables du métier de designer.

Comme l’explique Peter Gabor, directeur d’e-artsup, « La culture est l’arme secrète du designer. Aussi, s’approprier ces techniques, c’est en maîtriser l’histoire, depuis ses origines à nos jours. Il m’apparaissait important que nos étudiants s’en nourrissent afin de mieux comprendre la pauvreté des nombreux logos et identités qui sont actuellement créés.»

Ce cycle de conférences cherche alors à retracer, suivant une approche historique, la naissance et le développement de la pratique du graphisme et d’en décrire les différents aspects en s’appuyant sur une vaste iconographie : art de l’affiche, création typographique, graphisme éditorial, graphisme de presse, graphisme d’information, graphisme multimédia, habillage télévisuel…

De même, les évolutions du graphisme et de la typographie seront examinées en lien avec les arts plastiques, la photographie, le design et l’urbanisme. L’objectif est d’initier une réflexion sur l’évolution du rapport entre le texte et l’image et sur la place du graphisme dans les systèmes de communication et en tant que pratique artistique et sociale.

L’intervention de Michel Wlassikoff promet donc d’être passionnante et particulièrement instructive pour un public éclairé autant que passionné.

La première d’entre elles se tiendra le 4 février 2009 sur le thème : « La prédominance de la langue et de la typographie françaises du XVIe au XIXe siècle. » Suivront :

– 11 février : L’Art nouveau et les avant-gardes (1890-1920)

– 11 mars : La fondation du graphisme moderne (1920-1935)

– 18 mars : L’apport suisse et le début des images de marques (1935-1960)

– 25 mars : La conception d’un nouvel environnement (1960-1975)

– 1 avril : L’entrée en scène du numérique (1975-1995)

Ce cycle de conférences sera, dans l’ensemble, une excellente occasion, outre d’en savoir plus sur les soubresauts de l’histoire graphique française, de s’interroger sur la santé et la vitalité du graphisme français ainsi que sur ses perspectives de développement.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.e-artsup.net/