Un coffre-fort digne de cette appellation doit impérativement être homologué suivant les normes internationales, Européennes ou Françaises.

Les normes françaises NF A2PE étant les plus contraignantes pour les fabricants de la classe I à III et les normes Européennes VDS ECBS étant les plus contraignantes de la classe III à VI.

Les classifications sont attribuées par des laboratoires qui effectuent des tests de résistance à l'effraction. Plus la classe est élevée, plus il faudra de temps et d'outils pour ouvrir un coffre-fort.

Ces classifications correspondent également à des valeurs assurables.

Un coffre-fort de moins de 500kg doit impérativement être fixé au sol ou au mur pour ne pas disparaitre avec vos valeurs.

Un coffre-fort bas de gamme, également appelé coffre de sécurité ne fait que signaler aux cambrioleurs où se trouvent vos valeurs. N’offrant que très peu de résistance à l’effraction, il pourra être ouvert en quelques minutes, même par des cambrioleurs amateurs munis d’un simple tournevis.
pour plus d'infomation : http://www.infosafe.fr/

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.infosafe.fr/