Un projet structurant qui rassemble Déjà rassemblés il y a 4 ans pour donner vie à Technocampus EMC², les acteurs académiques, industriels et institutionnels des Pays de la Loire se retrouvent à nouveau autour de la table.
Avec une nouvelle ambition : offrir aux entreprises l’opportunité de créer encore plus de valeur ajoutée à partir des savoir-faire académiques, en assurant une interface plus efficace entre monde de la recherche et entreprises.Pour cela, il s’agit d’allier, sur un même site d’envergure internationale, formation de haut niveau, laboratoires de recherche appliquée publics et privés, moyens de prototypage et de démonstration industriels et ainsi d’accélérer le passage de l’innovation à l’exploitation industrielle, source de compétitivité. C’est l’objet de la candidature à la création de l’Institut de Recherche Technologique Jules Verne, dédié aux « Technologies avancées de production, composites, métalliques et structures hybrides ».
Les principaux acteurs de la recherche et de l’industrie en Pays de la Loire conjuguent déjà leurs forces pour porter cette candidature, pilotée par l'UNAM, le Pôle EMC2 et Technocampus EMC².
L’IRT s’intègre dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir du Gouvernement, volet valorisation de la recherche du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il s’appuie sur un modèle déjà expérimenté sur le terrain : Technocampus EMC², centre de recherche collaboratif dédié à la mise en œuvre des composites. Son périmètre couvrira le spectre complet des processus de production d’ensembles composites, métalliques et hybrides ainsi que l’intégration des équipements associés. Il permettra de : • Conforter la position des filières industrielles en Pays de la Loire dont le naval, le transport terrestre, l’aéronautique et les éléments structuraux pour l’énergie ;• Développer des activités nouvelles par l’innovation, notamment par la création de startups ; • Développer les emplois industriels qualifiés (Pays de la Loire, 3ème région industrielle avec 22% des effectifs ligériens travaillent dans l’industrie vs 17% au niveau national) ; • Renforcer l’attractivité internationale du territoire tant vers la communauté scientifique que vers de nouveaux donneurs d’ordres de rang mondial.
IRT Jules Verne : un budget de 800 M€ sur 10 ansRésolument orienté vers l’innovation et l’optimisation des processus industriels et la réduction de leur impact environnemental, l’IRT Jules Verne vise à :• Développer de nouvelles filières industrielles à haute compétitivité pour la production de structures complexes équipées ;• Contribuer à la conception et l’industrialisation de nouveaux produits grâce au développement de nouvelles technologies et de nouveaux procédés de fabrication ;• Concevoir et produire autrement pour la compétitivité des entreprises, par la réduction des coûts, des délais sur des productions de haute qualité, en maîtrisant les impacts environnementaux et énergétiques.
L’IRT Jules Verne combinera financements publics, avec participation des collectivités territoriales dont la Région des Pays de la Loire et Nantes Métropole, et investissements privés. Il rassemblera 1000 personnels de recherche et vise à terme la création de 5000 emplois pour l’ensemble du tissu industriel local.
2Mrds € sont dédiés au financement de 4 à 6 «Institut Technologique de Recherche» (IRT) sur le territoire national.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.pole-emc2.fr/