Les faits : un Noël affecté par les difficultés économiques et sociales. La tendance : le cadeau de Noël d’occasion comme réponse à la crise. L’analyse : les différents comportements décryptés par un sociologue face au cadeau d’occasion.

Les faits : La Hotte du Père Noël rétrécit cette année…

Même si préparer les cadeaux de Noël reste un plaisir plutôt qu’une corvée pour 3 internautes Français sur 4, et si Internet est devenu le moyen plébiscité pour réussir Noël, que ce soit pour gagner du temps (79,4%) et de l’argent (54,3%) au moment de trouver des idées (91,4%), de comparer les prix (93%) et d’acheter (88%), et de pouvoir ainsi faire des cadeaux à distance (47,6%) ou pré-emballés (29,6%), le millésime 2010 s’annonce comme un Noël en retrait :

• 13 % des Français internautes pensent qu’ils seront moins gâtés en 2010 qu’en 2009.
• 1 sur 4 (25%) prévoit de faire moins de cadeaux de Noël que l’an passé et 18 % prévoient de faire des cadeaux à un moins grand nombre de personnes qu’en 2009.
• La moitié (47 %) des personnes interrogées disposera d’un budget inférieur à 200€ pour les cadeaux de Noël. Parmi elles, 24 % auront un budget inférieur à 100 €< et 6,7 % inférieur à 50 €. (Estimation du budget moyen reconstitué par système de tranches moyennées.) • 14,3 % des Français internautes ne recevront pas de cadeau à Noël cette année. Les raisons à ces difficultés sont certainement imputables à la crise, mais aussi une personne interrogée sur 5 estime que les mouvements sociaux de ces dernières semaines vont impacter leur budget cadeaux de Noël. … Mais elle se remplit aussitôt de cadeaux d'occasion.• Moins de 3 personnes sur 10 (29,4%) déclarent que ça les gênerait d'offrir des cadeaux d'occasion contre près de 2 sur 3 qui n'éprouveraient aucune gêne – à condition bien sûr pour 55,8 % que le produit « soit en très bon état ». • Recevoir un cadeau d'occasion s'il s'agit d'un livre, de jeux vidéo, de DVD, CD – pourvu qu'il soit en bon état - n'est pas gênant pour plus de 8 personnes sur 10. Pour les jouets, 7 personnes sur 10 ne trouveraient pas cela embarrassant et pour les produits high-tech 6 sur 10. • On ne trouve plus que 15 % des répondants à affirmer « Plutôt ne rien n'offrir que d'offrir que d'offrir un cadeau d'occasion » (9,6% tout à fait d'accord et 5,4% plutôt d'accord) Les mentalités ont évolué, aujourd'hui plus d'un tiers (35,2%) des sondés conseillent à leurs amis d'acheter des cadeaux d'occasion et désormais, la personne qui offre des cadeaux d'occasion n'est plus considérée comme un original.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.priceminister.com