La banque LCL vient d'annoncer un Plan de sauvegarde de l'emploi : 1 658 postes seraient concernés. Pour quelles raisons ? Ce plan entre dans le projet de modernisation de ses agences. Cela se traduira par moins de guichets, plus de services en ligne et la création de centres de relation clients.
À l'heure où Internet prend une place prédominante dans notre vie quotidienne, Études-et-Analyses.com s'interroge sur les banques en ligne et met à disposition un mémoire sur les cyberbanques.

1 658 emplois seraient concernés par le PSE de LCL

Un Plan de sauvegarde de l'emploi a été nouvellement annoncé par LCL, anciennement Le Crédit Lyonnais. 1 658 emplois seraient concernés, dont 289 dans les services de back-office d'ici à la fin de l'année et 1 369 postes au guichet d'ici à 2018.
Cela représente au total plus de 10 % des effectifs selon le quotidien Les Échos.

Aucun licenciement n'aura lieu

La banque a fait savoir qu'elle ne procédera à aucun licenciement et qu'elle ne remplacera que la moitié des départs à la retraite. La direction de la banque estime à 300 le nombre de départs cette année dans les back-offices et à 1 440 celui des départs au sein des agences d'ici à 2018.

Elle promet d'embaucher 1 000 contrats à durée indéterminée chaque année. LCL prévoit également la création de centres de relation client entraînant 300 ouvertures de postes d'ici 3 ans.

Une remodélisation de son réseau

LCL envisage de réorganiser son réseau d'agences, en créant des unités «multi-sites interdépendantes» et devrait fermer 10 guichets d'ici 3 ans. (Challenges, Les Échos)

Études-et-Analyses.com : mémoire sur les cyberbanques

Force est de constater qu'aujourd'hui, tout a tendance à se dématérialiser et à se virtualiser ; courses en ligne, banques en ligne, … C'est sur ce dernier sujet que le site Études-et-Analyses.com a choisi de s'interroger à travers un https://www.etudes-et-analyses.com/administratif/finance/memoire/banques-ligne-cyberbanques-327757.html (mémoire sur les cyberbanques).
Quel est le comportement des Français face à ces banques ? Quelles solutions ces banques proposent-elles aujourd'hui ?

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.etudes-et-analyses.com