26.3 C
Paris
lundi 24 juin 2024
AccueilActualitéCrash d'un avion militaire russe en Ukraine : 65 prisonniers ukrainiens à...

Crash d’un avion militaire russe en Ukraine : 65 prisonniers ukrainiens à bord, selon Moscou

Date:

Articles en Relation

Tragédie aérienne en territoire russe avec des prisonniers ukrainiens

Le récent sinistre d’un aéronef militaire de type Il-76, sous pavillon russe, s’est avéré fatal pour les 65 prisonniers de guerre d’Ukraine présentement à bord. Selon les informations communiquées par le Ministère de la Défense de Russie, et relayées par les médias locaux, cet avion s’est abîmé dans la région limitrophe de l’Ukraine, à Belgorod, ce mercredi 24 janvier.

Le gouvernement russe précise que ces détenus étaient initialement prévus pour être échangés avec l’Ukraine. De plus, l’équipage constitué de six membres, ainsi que trois personnes accompagnant les prisonniers, se trouvaient également dans l’avion lors de l’accident. « Aucun survivant n’est à déplorer », confirme Viatcheslav Gladkov, le gouverneur de la région, sur la plateforme de messagerie Telegram.

Les circonstances du crash

Selon les autorités russes, une unité spécialisée de l’armée de l’air s’est rendue sur les lieux du crash afin de déterminer les causes exactes de l’accident. Des vidéos en provenance des réseaux sociaux montrent l’avion en chute libre avant d’entrainer une vaste détonation suivie d’un panache de fumée et de flammes au moment de l’impact au sol.

Accusations croisées à la suite de la catastrophe

Le président de la Douma russe, Viatcheslav Volodine, dans un discours adressé au Parlement, a imputé la responsabilité de la destruction de l’avion à l’Ukraine, suggérant que leurs « propre soldats ont été tués en plein vol, alors que leurs proches les attendaient ». Il a mis en avant l’emploi présumé de missiles de fabrication américaine et allemande. Le responsable de la commission parlementaire à la défense, Andrei Kartapolov, renchérit en indiquant que trois missiles de défense antiaérienne occidentaux, soit des Patriot ou des Iris-T, pourraient être impliqués.

Par contraste, un second engin, qui aurait transporté 80 captifs ukrainiens, aurait réussi à faire demi-tour sans incident au moment de l’accident tragique. À l’heure actuelle, l’Ukraine n’a pas communiqué officiellement sur cette affaire. Néanmoins, certains médias ukrainiens, tel que RBK Ukraine et Ukraïnskaïa Pravda, s’appuyant sur des sources militaires, rapportent que le vol avait pour mission le transport de missiles S-300, couramment utilisés lors des frappes sur le territoire ukrainien.

En attente de réaction ukrainien

L’Ukraine n’ayant pas encore émis de déclaration, l’attention se porte sur la confirmation des faits allégués par les différentes parties et le deuil des victimes de cette tragédie.

  • Date de l’incident : 24 janvier
  • Lieu du crash : Région de Belgorod, près de la frontière ukrainienne
  • Appareil concerné : Avion militaire Il-76 russe
  • Cause alléguée : Possiblement abattu par des missiles

Partagez cette analyse sur les réseaux sociaux pour informer sur la tragédie et les implications qu’elle emporte tant sur le plan humain que diplomatique.

- Publicité -

Dernières Actualités

Les mécennes

Astuce :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.