crédits : eric fort

Quand vous êtes un sportif, votre régime alimentaire n’est pas identique à celui de tout le monde. Vos besoins caloriques sont supérieurs pour compenser vos dépenses énergétiques pendant vos séances d’entraînement. Vous devez notamment consommer beaucoup de protéines issues en grande partie des poissons, des viandes et des volailles. Pourtant, lorsque vous êtes végétarien, vous faites volontairement une croix sur tous ces aliments.

 

Oublier les idées reçues sur l’alimentation du sportif

Un grand nombre de personnes pensent à tort qu’il est impossible de concilier un régime alimentaire végétarien avec une pratique sportive régulière ou de haut niveau. La principale raison est la peur de manquer d’énergie et de devenir ainsi moins performant. La réalité en est tout autre. Par exemple, les protéines d’origine animale peuvent être remplacées par des protéines vegan si vous pratiquez un sport avec pour principal objectif une prise de masse musculaire.

Par ailleurs, il est inutile de manger beaucoup de produits carnés. Au contraire, leur consommation en grande quantité nuit à votre santé. En effet, cela augmente considérablement le risque de développer de nombreuses pathologies pour ne citer que les cancers, les maladies coronariennes et les maladies cardiovasculaires.

En somme, le plus important est de définir au préalable vos besoins caloriques tenant compte du sport que vous pratiquez. Toutes les disciplines sportives ne demandent pas les mêmes besoins. À titre d’exemple, la musculation exige un apport en protéines beaucoup plus élevé par rapport au running.

 

Prendre les précautions nécessaires pour prévenir les carences

Une alimentation végétarienne est totalement compatible avec la pratique sportive. De grands champions comme l’athlète Carl Lewis et la patineuse Surya Bonaly sont végétariens. À l’inverse, un sportif adoptant un régime alimentaire omnivore peut être carencé s’il n’adapte pas son alimentation à ses besoins. L’essentiel est de prendre les précautions nécessaires. L’idéal est de consulter au préalable un Nutritionniste en ligne. Ce professionnel vous aidera à atteindre votre objectif en toute sécurité.

La principale objection à un régime alimentaire végétarien chez un sportif est l’apport en protéines. Pourtant, il est tout à fait possible de couvrir un apport suffisant en protéines en éliminant de votre alimentation les poissons, les viandes et les volailles. Pour rappel, contrairement aux végétaliens et aux végans, les végétariens consomment des œufs et des produits laitiers. Ce sont des sources de protéines de qualité avec des acides aminés indispensables et faciles à utiliser par le corps. Les légumes secs sont riches en protéines.

Un autre risque avec une alimentation végétarienne est la carence en fer responsable d’une anémie ferriprive. Elle se manifeste par une fatigue intense, des palpitations, un essoufflement, des maux de tête, une hypotension artérielle, etc. Même si les viandes restent la source privilégiée de ce micronutriment nécessaire à l’hématopoïèse, une carence en fer peut rapidement être traitée par une complémentation temporaire. Dans ce cas, vous devez vous adresser à un nutritionniste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.