immobilier construction et coronavirus
Crédits : Twenty20

Le Covid-19 a changé beaucoup de choses, et tous les secteurs ont été impactés. Dans le secteur de l’immobilier, le nombre de logements en construction a baissé. Le recul constaté est 5,6 % sur un an, de septembre 2019 à septembre 2020.

Les mises en chantier et le permis de construire en chute

immo et covid
Crédits : Twenty20

D’après le ministère du Logement et Rénover et Construire, pendant le premier confinement, la pandémie du coronavirus a fait baisser les autorisations de logements et les mises en chantier de 45,8 %. Sur l’année, le nombre de permis de construire délivré a baissé de 8,8 %, et sur la même période, la mise en chantier a connu une baisse de 10 %. C’est une situation que tout le monde savait, mais il manquait juste les chiffres officiels. Même si le reconfinement général est annoncé, les tendances n’ont pas changé pour les logements en construction. Il y a un petit rebond de mises en chantier, mais au niveau du permis de construire permettant d’évaluer le niveau futur de la construction, les chiffres ne montent pas. Entre août et octobre, plus de 93.000 logements ont été entamés, c’est une progression de 3,8 % par rapport à la même période l’année dernière À noter que ces baisses ont été constatées dès le début du confinement. Pour rappel, la construction de logements était en baisse depuis 2 ans, des signes de rebond ont été constatés vers la fin de 2019. . La crise sanitaire due au coronavirus a nui à la belle dynamique de l’immobilier, et les promoteurs sont inquiets.

Une grande inquiétude pour les constructeurs

Les constructeurs de logements neufs constatent une baisse de moitié de la production de nouveaux biens tout en mettant avant la complexité pour obtenir un permis de construire pour l’habitat collectif. Pour les constructeurs de maisons individuelles, ils révoquent la suppression des aides. Certes, il y a le plan de relance de 100 milliards d’euros de la part du gouvernement, mais ça concerne surtout la rénovation énergétique, mais non la construction neuve. Avec cette crise dans le secteur de la construction, il y a une suppression d’emplois que l’État envisage de créer avec le plan de relance, mais il faut savoir qu’un logement mis en chantier équivaut à 2 emplois pendant une année. Cependant, les peurs des constructeurs ont été prises en compte, et le gouvernement va maintenir jusqu’en fin 2021 le PTZ dans les zones tendues ainsi que le dispositif Pinel concernant l’investissement locatif. Malheureusement, ces annonces ne rassurent pas tous les promoteurs en affirmant que ce n’est pas suffisant pour relever la production de logements neufs qui a baissé de moitié pendant un an. Il y a aussi la lenteur des permis de conduire malgré la promesse de l’État pour faciliter les procédures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.