L’isolation d’une maison : méthodes et coûts

0
3552

En 2022, une maison bien isolée est une priorité. L’isolation thermique et acoustique participe grandement à un confort de vie optimal. Outre le confort d’une maison correctement isolée, l’isolation de votre habitation vous permet de réaliser des économies énergétiques et financières. En effet, les anciennes maisons sont connues pour leurs nombreuses pertes de chaleur, appelées « déperditions de chaleur ». Elles peuvent être à l’origine d’une augmentation de 10 à 50% sur vos factures énergétiques. En d’autres termes, plus les pertes de chaleur sont élevées, plus vous allez surconsommer en chauffage ou en électricité. Cette surconsommation pose un problème environnemental important. Alors que le dernier rapport du GIEC nous alarme sur l’urgence climatique actuelle, l’isolation d’une maison est une réponse simple et facile pour faire face à la surconsommation énergétique. La Belgique a pris ce problème à bras-le-corps : une habitation belge sur deux présente une isolation insuffisante et un PEB bien trop élevé. Améliorer l’isolation écoénergétique est dès lors crucial. Cet article vous explique les différentes méthodes et coûts pour l’isolation d’une nouvelle ou ancienne maison.

L’isolation de votre toiture

Une toiture mal isolée est à l’origine de 20% à 30% de vos déperditions de chaleur. Une fois l’hiver arrivé, l’air chaud de votre intérieur va monter vers vos combles et votre toiture. Si celle-ci n’est pas aux normes, la chaleur s’échappera. L’isolation de la toiture est donc l’isolation la plus efficace contre les déperditions de chaleur. Il en est de même pour vos combles. Une bonne isolation est également utile pendant de fortes chaleurs. Un toit isolé joue un rôle de protection contre les températures extérieures, ce qui permet de garder une température intérieure stable.

  • Les méthodes d’isolation

Pour isoler une toiture, deux méthodes sont traditionnellement privilégiées : l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

L’isolation par l’intérieur, aussi appelée « isolation sous rampants », consiste à ajouter un isolant (laine minérale, panneaux isolants,…) à l’intérieur de votre toiture. Si vous possédez une toiture inclinée, l’isolant est alors installé entre les chevrons de votre charpente. En cas de toiture plate, l’isolant est installé sous le toit. Cette méthode n’est toutefois pas recommandée pour les propriétaires de toits plats, car elle peut occasionner des problèmes d’humidité. L’isolation par l’intérieur est idéale pour les toitures possédant une sous-structure ou des chevrons.

L’isolation par l’extérieur est connue pour son efficacité isolante. Cette méthode consiste à ajouter une couche d’isolant à l’extérieur de votre toiture, sous votre couverture. Elle est adaptée tant aux toitures inclinées qu’aux toitures plates. Elle est toutefois plus onéreuse. Sur une toiture inclinée, votre ancienne couverture de toit est retirée afin de placer des panneaux isolants rigides. Si vous souhaitez remplacer votre couverture de toit, il serait intéressant de réfléchir à l’isolation extérieure de votre toiture. En ce qui concerne les toitures plates, l’isolant est posé sur la structure du toit, sous la couverture. L’isolation extérieure permet d’éviter tout problème d’humidité.

L’isolation de vos combles est une alternative efficace et bon marché. Vous possédez un grenier ? Alors, il serait intéressant d’isoler le sol de vos combles. Cette technique permet une économie d’énergie de 20% à 30% ! Différents matériaux peuvent être utilisés afin d’optimiser l’isolation thermique et acoustique : le polyuréthane, les panneaux rigides ou encore la laine minérale. Si vous avez des combles perdus, il est possible de les isoler à l’aide de deux méthodes : isolation par déroulage ou par soufflage. L’isolation par déroulage est la méthode traditionnellement utilisée. L’isolant, souvent composé de laine minérale, est déroulé sur le sol ou les murs. A l’inverse, la méthode de l’isolation soufflée consiste à projeter un matériau isolant sous forme de flocons.

  • Les prix d’isolation de votre toiture

Différents facteurs interviennent dans le budget d’une isolation : la méthode utilisée, le type d’isolant…

En résumé, les budgets moyens alloués aux différentes techniques d’isolation de votre toiture sont les suivants :

Méthodes Coûts moyens
Isolation par l’intérieur : Toiture inclinée 20 à 50 €/m2
Isolation par l’intérieur : Toiture plate 30 à 40 €/m2
Isolation par l’extérieur : Toiture inclinée 40 à 60 €/m2
Isolation par l’extérieur : Toiture plate 70 à 115 €/m2
Isolation du sol des combles 25 à 75 €/m2
Isolation des combles perdus (soufflage) 20 à 50 €/m2
Isolation des combles perdus (déroulage) 20 €/m2

 

Ces prix sont calculés toutes taxes comprises et pose incluses. Les frais de déplacement et le tarif horaire de l’installateur peuvent influencer le devis final.

 

L’isolation de vos murs

Les murs sont à l’origine de 25 à 35% des pertes thermiques d’une habitation. Les murs sont des éléments à isoler en priorité dans une ancienne ou nouvelle construction. Comment reconnaître un mur mal isolé ? Plusieurs signes peuvent vous mettre facilement la puce à l’oreille : des températures intérieures variables, des courants d’air,…

  • Les méthodes d’isolation

A l’instar de la toiture, vos murs peuvent être isolés via deux techniques : l’isolation intérieure et extérieure.

L’isolation par l’intérieur de vos murs consiste à combler, à l’aide d’un isolant, le vide présent entre la maçonnerie et l’intérieur de l’habitation. Cette technique requiert l’installation d’un lattage contre la maçonnerie existante afin de créer un vide technique qui pourra être comblé par un matériau isolant. Une autre alternative est également utilisée : l’ajout d’une couche isolante sur un revêtement en plâtre. L’isolant est alors directement collé contre le mur. L’isolation par l’intérieur s’accompagne d’un inconvénient majeur : la perte d’espace habitable. En effet, cette méthode vous oblige à sacrifier quelques mètres carrés afin de créer le vide technique nécessaire à votre isolation. Toutefois, l’isolation par l’intérieur est idéale pour les habitations soumises à des normes urbanistiques strictes. Elle est également moins onéreuse que l’isolation par l’extérieur.

L’isolation par l’extérieur de vos murs est la technique traditionnellement utilisée. Vos murs extérieurs sont recouverts d’une couche d’isolant. Ce manteau isolant peut être placé sous différents types de façade. Elle est idéale en cas de rénovation ou de ravalement de façade. L’isolation extérieure est connue pour ses performances isolantes exceptionnelles : pour une habitation chauffée au mazout, l’économie réalisée, grâce à ce type d’isolation, est évaluée à 656 € par an. Bien que son coût d’installation soit élevé, cette méthode améliore grandement la performance thermique de votre maison. Elle est également facile à mettre en place et peu contraignante. Parmi les méthodes d’isolation par l’extérieur, on y retrouve diverses techniques : la couche mince sur isolant, la couche hydraulique sur isolant, les vêtures et les couches isolantes.

L’isolation des murs creux est importante à effectuer pour toute habitation possédant des murs creux de minimum 5 cm. Les murs creux sont remplis d’isolants sous forme de billes, de laines minérales à insuffler ou de mousse isolante. Des murs creux isolés peuvent permettre une économie de 700 €/an.

  • Les prix d’isolation de vos murs

Comme pour une toiture, les matériaux isolants jouent un rôle essentiel lors de l’établissement de votre devis. La surface à isoler est également importante à prendre en compte.

Comparons les différents coûts en fonction des méthodes d’isolation utilisées :

Méthodes Coûts moyens
Isolation complète des murs par l’intérieur 50 €/m2
Isolation complète des murs par l’extérieur De 100 € à 150 €/m2
Isolation des murs creux De 15 à 30 €/m2

 

Ces prix sont exprimés toutes charges comprises. Ils prennent également en compte le coût de la pose par un professionnel.

Une isolation par l’intérieur vous permet de réaliser des économies importantes. En moyenne, on considère que ce type d’isolation correspond à une économie de 474 €/an pour une maison chauffée au gaz et de 636 €/an pour une habitation chauffée à l’électricité. Quant à l’isolation extérieure, celle-ci permet d’économiser 443 €/an pour un chauffage au gaz et 596 €/an pour un chauffage électrique.

 

L’isolation de vos sols

Souvent placée en bas de la liste des travaux prioritaires, l’isolation de votre sol ne doit pas être omise. Un sol mal isolé est responsable de 10% des pertes thermiques d’un habitat. Comment savoir si votre sol est mal isolé ? Un sol non isolé avoisine les 10°C pendant l’hiver. A l’inverse, si correctement isolé, votre sol peut atteindre les 20°C, même en hiver. Il n’y a rien de pire que de marcher pieds nus sur un sol froid, n’est-ce pas ? Un sol froid entraîne souvent une utilisation excessive de chauffage. Grâce à une isolation réalisée dans les normes, vous réalisez des économies et vous profitez d’un confort amélioré. De plus, une bonne isolation diminue les nuisances sonores et les problèmes d’humidité venant du sous-sol.

 

  • Les méthodes d’isolation

L’isolation du sol se réalise par le haut ou par le bas.

L’isolation par le haut est adaptée au logement qui ne possède pas de sous-sol ou de cave. Le sol existant doit alors être détruit afin d’installer un nouvel isolant et un revêtement de sol. Les matériaux traditionnellement utilisés dans cette méthode sont les panneaux rigides, la mousse en polyuréthane projetée ou la chape isolante.

 

L’isolation par le bas est la technique la plus intéressante. En effet, elle ne nécessite pas de travaux de démolition. A partir d’un sous-sol, d’une cave ou d’un vide sanitaire, un isolant est placé sous votre sol actuel. Cette méthode permet d’éviter tout problème d’humidité et de températures venant de votre cave. Les panneaux rigides sont souvent utilisés dans l’isolation par le bas.

 

  • Les prix d’isolation de votre sol

En ce qui concerne l’isolation de votre sol, le budget dépend majoritairement du matériaux utilisés :

Matériaux Coûts moyens
Isolation du sol via des panneaux rigides De 20 € à 25 €/m2
Isolation du sol via la mousse polyuréthane projetée De 30 € à 35 €/m2
Isolation du sol via une chape isolante De 30 € à 35 €/m2

Les coûts de pose d’un isolant varient entre 7 € et 16 €/m2, selon la technique utilisée. Une isolation par le haut coûtera plus cher. En effet, cette technique requiert un travail de démolition et la pose d’un nouveau revêtement de sol.

 

L’isolation de vos portes et fenêtres

Les portes et fenêtres sont les endroits parfaits pour des pertes de chaleur.. Etant une ouverture directe vers l’extérieur, les portes et les fenêtres peuvent causer 5 à 15% de déperditions thermiques supplémentaires. Les portes et fenêtres peuvent facilement être isolées à l’aide de châssis et de vitrage de qualité.

  • Les méthodes d’isolation

Il n’existe pas de méthodes d’isolation propres. Toutefois, deux aspects jouent un rôle essentiel dans l’isolation de votre habitation : le châssis et le vitrage.

La qualité d’un châssis est un élément crucial. Pour connaître la performance d’un châssis, il convient de faire attention à sa valeur U. Cette valeur est un élément d’analyse de la conductivité thermique de chaque châssis. Plus la valeur U est basse, plus le châssis sera isolant. Le choix du matériau détermine la performance thermique de votre châssis. Le bois est le matériau traditionnellement utilisé pour ces performances en tant qu’isolant. Sa valeur U se situe entre 0,8 à 0,63 W/m2K. Le PVC est le matériau avec le meilleur rapport qualité-prix. Sa valeur est estimée entre 1,2 et 0,78 W/m2K. Enfin, l’aluminium est particulièrement apprécié pour sa solidité et son esthétisme. Il est toutefois moins isolant que le bois et le PVC avec une valeur U de 1,5 à 0,8 W/m2K.

La qualité du vitrage est essentielle pour une isolation aux normes. On privilégie donc un vitrage à haut rendement. Toutefois, le double et triple vitrage permet aussi une isolation thermique et acoustique élevée. Le vitrage dit « haut rendement » a des performances isolantes 3 fois supérieures au double vitrage. Quant au doublage vitrage, celui-ci est 6 fois plus isolant qu’un simple vitrage.

  • Les prix d’isolation de vos portes et fenêtres

Le budget à prévoir dépend du type de châssis choisi ainsi que du matériau privilégié. Le type de fenêtre joue également un rôle important lors de la rédaction de votre devis :

Types de fenêtres Coûts moyens
Fenêtre fixe en bois De 150 € à 300 €
Fenêtre fixe en PVC De 100 € à 250 €
Fenêtre fixe en aluminium De 250 € à 400 €
Fenêtre oscillo-battante en bois De 250 € à 400 €
Fenêtre oscillo-battante en PVC De 150 € à 300 €
Fenêtre oscillo-battante en aluminium De 400 € à 550 €
Double vitrage De 50 € à 55 €/m2
Vitrage haut rendement (HR) Entre 50 et 65€/m2

Les prix de pose varient selon les dimensions de votre fenêtre. On estime la pose d’une fenêtre à 500 €, en moyenne. Les vitrages haut rendement se déclinent en différentes sortes. On retrouve par exemple les vitrages HR+ et HR++. Leur prix d’achat est, par conséquent, plus élevé.

Les matériaux à privilégier

Parmi les nombreux matériaux isolants, il est parfois difficile de savoir lequel privilégier. Chacun présente des propriétés plus ou moins intéressantes.

L’isolant le plus utilisé est la laine minérale. Celle-ci regroupe la laine de verre et la laine de roche. Cet isolant est particulièrement économique et résiste bien au feu. Il a cependant un impact environnemental élevé. Ses inconvénients sont sa sensibilité au tassement et sa faible résistance face aux hautes températures.

Les isolants synthétiques sont de plus en plus utilisés. On y retrouve notamment le polyuréthane et le polystyrène. Ces matériaux sont économiques, faciles à poser, résistants contre l’humidité et contre le tassement. Ils ont des performances isolantes importantes, notamment dans l’isolation de sol. Outre son empreinte carbone élevée et son incapacité à être recyclé, la matière synthétique connaît quelques problèmes d’émissions toxiques lors d’incendies.

Enfin, les isolants naturels (laine de mouton, liège, laines végétales) s’imposent de plus en plus dans le secteur de l’isolation. Naturels et écologiques, ils offrent une bonne performance isolante et une protection contre les températures chaudes. Ils sont cependant chers et inflammables.

 

Les primes d’isolation en Belgique

Depuis 2019, les primes habitation couvrent les travaux d’isolation de votre logement. La prime est octroyée en fonction d’un audit logement réalisé par un expert agréé. Celui-ci établit l’état de votre habitation et la liste des travaux à réaliser. La prime proposée par la Région wallonne s’élève à 0,15 € par kWh économisé. Elle couvre toute sorte de travaux ; de l’isolation de votre toiture à l’isolation de votre sol, en passant par le remplacement de vos châssis. Ce montant peut alors être multiplié par 2, 3, 4 ou 6 en fonction de la catégorie de revenus de votre ménage.

Le principe est identique. Un audit de logement doit impérativement être réalisé au préalable. L’auditeur réalise un état des lieux de votre logement. A Bruxelles, les primes dépendent des types de travaux réalisés. Les travaux d’isolation sont classés en fonction de différentes catégories. L’isolation du toit correspond à la classe B1, alors que l’isolation du sol appartient à la catégorie B3. Les primes sont donc différentes. A titre d’exemple, la prime octroyée pour l’isolation de votre toiture varie de 35 €/m2 à 55 €/m2, en fonction de votre catégorie de revenus.

 

En conclusion, l’isolation des habitations est un enjeu actuel important. Une meilleure isolation permet de diminuer votre empreinte carbone, tout en réduisant vos factures énergétiques. Comment agir ? Il existe différentes manières d’optimiser votre isolation : isolation de votre toiture, de votre sol, de vos murs, remplacement de vos fenêtres. De plus, de nombreuses astuces peuvent également être adoptées, telles que l’utilisation d’un boudin de porte ou l’ajout de tapis sur le sol. L’isolation thermique et acoustique de votre habitation n’est pas seulement une question de confort. Obtenir un PEB bas (entre A et C) vous permet d’augmenter grandement la valeur de votre bien immobilier. Les raisons d’isoler votre maison sont nombreuses. Alors, qu’attendez-vous ? Contactez dès aujourd’hui des entreprises spécialisées en isolation afin d’en savoir plus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.