29.4 C
Paris
jeudi 18 juillet 2024
AccueilE-commerce - ShoppingPrécautions face aux nouveaux dérivés du CBD : Le 10-OH-HHC

Précautions face aux nouveaux dérivés du CBD : Le 10-OH-HHC

Date:

Articles en Relation

Pourquoi l’assurance responsabilité civile est-elle indispensable ?

L'assurance responsabilité civile est souvent perçue comme une simple...

L’aménagement de la salle informatique

La planification d'une salle informatique est cruciale pour le...

3 raisons d’offrir des goodies d’entreprise écologiques

De nos jours, la prise de conscience environnementale est...

Jeux physiques VS jeux en ligne : avantages et inconvénients

Les jeux en ligne ont fait leur apparition en...

Le 29 mai dernier, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a annoncé que les dérivés du CBD alors en vente seraient désormais classés parmi les produits stupéfiants. Cette interdiction n’a pas tardé à entrer en vigueur, et les produits concernés ont été rapidement retirés du marché. Mais la forte demande de ces néo-cannabinoïdes poussent les fabricants et les distributeurs a proposer sans cesse de nouvelles molécules. Ainsi, moins de deux semaines après l’interdiction du 3 juin 2024, de nouveaux dérivés de CBD psychotropes ont déjà émergé.

Aujourd’hui, nous nous penchons sur l’un de ces nouveaux produits : le 10-OH-HHC. Ce dérivé, apparenté au HHC, suscite de nombreuses questions quant à sa légalité et à ses caractéristiques. Suivez notre guide pour découvrir ce nouveau composé et les précautions à prendre avant de l’utiliser.

Petit rappel sur le HHC

Le HHC, parent du 10-OH-HHC, a été découvert en 1944 par Roger Adam. Il s’agit d’une forme hydrogénée du THC, présente en très petite quantité à l’état naturel dans le cannabis. En France, le HHC a initialement ouvert la voie à un marché florissant des dérivés du CBD avant d’être lui-même classé parmi les stupéfiants le 12 juin 2023, rendant sa vente et sa consommation illégales dans plusieurs pays de l’UE.

10-OH-HHC : Qu’est-ce que c’est ?

Le 10-OH-HHC est un métabolite du HHC, résultant de l’oxydation de ce dernier par les enzymes P450 du foie. Autrement dit, il s’agit d’une molécule créée par l’organisme après la consommation de HHC. Sous forme isolée, le 10-OH-HHC se présente comme un liquide jaune sirupeux, rappelant le miel.

Découverte, histoire et création

La découverte du 10-OH-HHC date de 1980, grâce à l’équipe de Raphaél Méchoulam à l’Institut Israélien pour la Recherche Biologique. Bien que synthétisé et étudié dans les années 80, il n’a été complètement isolé qu’en 2015 par des chercheurs de l’université du Mississippi. Cette recherche visait à tester l’activité antimicrobienne des composés hydrogénés du HHC et a montré que le 10-OH-HHC avait une activité antimicrobienne modérée.

Effets et risques de l’Hydroxy-hexahydrocannabinol (10-OH-HHC)

Les données sur le 10-OH-HHC sont encore limitées. Ce composé a une faible biodisponibilité et une courte demi-vie dans l’organisme, ce qui signifie que son action diminue rapidement. Il semble avoir une influence sur les récepteurs CB1 et CB2, provoquant des effets psychoactifs similaires à ceux du HHC, mais de plus courte durée.

Les utilisateurs rapportent des effets tels que :

  • Altération de la perception
  • Sensation de détente et d’euphorie
  • Stimulation de l’appétit

Cependant, il est crucial de noter que le 10-OH-HHC, comme tous les dérivés du CBD, résulte de manipulations chimiques complexes. Si ces processus ne sont pas réalisés avec précision, ils peuvent représenter un risque pour la santé.

Légalité et précautions

Le 10-OH-HHC est actuellement légal car il n’est pas encore réglementé. Toutefois, cette situation pourrait changer à mesure que les autorités en prennent connaissance. Les consommateurs doivent rester vigilants et suivre les évolutions législatives.

En conclusion, bien que l’apparition de nouveaux dérivés comme le 10-OH-HHC semble inévitable, il est essentiel de faire preuve de prudence. La demande pour ces produits ne diminue pas, et l’offre s’adaptera en conséquence. Les consommateurs doivent s’informer et se méfier des risques potentiels liés à ces nouveaux composés.

Pour plus d’informations sur l’univers du CBD, nous recommandons le blog très complet de la boutique CDUCBD.

- Publicité -

Dernières Actualités

Les mécennes

Astuce :