Protégez votre entreprise

Aucune entreprise n’est à l’abri de risques. Malheureusement, un simple incendie peut mettre votre activité professionnelle en péril. C’est pour cela qu’il est essentiel de penser à la protection et à la santé de votre entreprise. Même si seulement certains secteurs d’activités sont concernés par l’obligation d’assurance, vous avez tout intérêt à souscrire les bonnes couvertures. C’est ce qui va vous protéger vous et vos salariés.

Cet article a pour objectif de vous aider à y voir plus clair sur les assurances dédiées aux professionnels, toutefois si vous souhaitez en savoir plus nous vous recommandons la lecture du dossier très complet sur les assurances entreprises proposé par Assurancedesmetiers.com. Le point sur les assurances essentielles à votre entreprise.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Obligatoire pour certaines professions, l’assurance responsabilité civile professionnelle reste facultative pour d’autres. Cette couverture prend en charge les dommages corporels, matériels et immatériels pouvant être causés aux tiers dans le cadre de vos activités professionnelles. On parle notamment de dommages pouvant être causés par vous, par vos salariés, par vos locaux et par vos machines. Même si elle n’est pas obligatoire pour toutes les professions, l’assurance responsabilité civile professionnelle s’avère indispensable pour la protection et la sécurité des entreprises. À savoir que cette assurance est basée sur le chiffre d’affaires, l’effectif et les activités professionnelles pratiquées par la société.

Dans certains secteurs d’activités, cette assurance est obligatoire. Elle concerne précisément les professionnels du bâtiment, les professionnels de la santé, les professionnels du droit, les agents immobiliers, les agences de voyages et les experts-comptables. Autrement dit, l’assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour toutes les professions réglementées. Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article proposé par l’ADIE. Plusieurs risques sont couverts par ce contrat d’assurance : les erreurs de prescription, les risques opératoires, la disparition de fonds et d’autres risques spécifiques à certaines professions.

L’assurance des biens de votre entreprise

L’autre assurance essentielle à votre entreprise est l’assurance des biens. Celle-ci prend en charge les dégâts et dommages causés par des sinistres et des catastrophes naturelles comme les inondations, les coulées de boue, la grêle, le poids de la neige sur les toitures, les incendies, les dégâts des eaux, les tempêtes, les explosions et le vol. Elle couvre également les actes de terrorisme, les attentats, les émeutes, les mouvements populaires et le vandalisme dans certaines limites.

Comme le montant de l’indemnisation est calculé en fonction de la valeur des biens garantis, il est indispensable de prévenir votre assureur lorsqu’il y a une évolution en cours d’année. Tout changement en cours de contrat doit être déclaré. Si votre assureur s’aperçoit que la valeur des biens détruits ou détériorés à la déclaration du sinistre dépasse le capital assuré, il réduira automatiquement l’indemnisation. Pour éviter que cela arrive, les assureurs proposent une indexation spécifique des risques industriels. Cette indexation s’appuie sur l’évolution des prix relatifs aux bâtiments, au matériel, aux marchandises et à la main d’œuvre.

L’assurance des pertes d’exploitation

L’assurance des pertes d’exploitation protège votre entreprise des conséquences financières à la suite d’un sinistre. Cette assurance intervient en cas de baisse d’activité ou d’arrêt total de la production de votre entreprise consécutif au sinistre. Ce contrat d’assurance couvre plusieurs événements comme les accidents aux appareils électriques, les bris de machine, les incendies, les explosions, les tempêtes, la grêle, les attentats, les actes de terrorisme, les chocs de véhicules terrestres à moteur et les dégâts des eaux. Elle vous permet de couvrir les frais généraux permanents comme les impôts, les taxes, la rémunération, les amortissements et les intérêts d’emprunt, entre autres.

Par ailleurs, votre assureur vous proposera d’autres garanties optionnelles pouvant couvrir votre entreprise en cas d’arrêt d’activité de vos fournisseurs ou sous-traitants. Il faut aussi souligner que l’assurance des pertes d’exploitation est désormais une garantie comprise dans l’assurance multirisque entreprise.

L’assurance des risques informatiques

Si dans le cadre de vos activités professionnelles, vous maniez de nombreuses données informatiques, vous avez tout intérêt à souscrire l’assurance des risques informatiques. C’est un contrat d’assurance qui couvre vos ordinateurs, vos bases de données et même les frais de reconstitution si elles sont perdues ou endommagées.

Comme pour les autres assurances, le montant de l’indemnisation est calculé en fonction de la valeur de matériel déclaré. Dans certains cas, il est calculé en fonction des frais occasionnés par le rachat de matériels et la constitution des données comme les ressaisies, la reconstitution des logiciels et la suppression des virus. Bien entendu, les frais doivent être estimés par un expert.

L’assurance des véhicules

L’assurance des véhicules est indispensable. En principe, elle se compose de deux parties : la responsabilité civile circulation obligatoire et l’assurance dommages liées aux véhicules. Même si les véhicules dans l’exercice de vos activités ne circulent pas sur la voie publique, vous avez tout intérêt à souscrire l’assurance des véhicules. Cette assurance permet de couvrir les dommages causés aux tiers par le conducteur ou l’un des passagers.

Pour une protection optimale, vous pouvez souscrire une garantie spécifique qui vous fera bénéficier d’un véhicule de remplacement. Enfin, il est bon à savoir que les marchandises et les objets transportés ne sont pas garantis par cette assurance obligatoire. En revanche, ils peuvent l’être dans le cadre d’un contrat spécial transport de marchandises.

L’assurance du risque environnemental

Il peut arriver que votre activité nuise à l’environnement. Pour cette raison, vous devez souscrire l’assurance du risque environnemental. Cette assurance vous couvre en prenant en charge les frais de dépollution, les coûts d’évaluation des dommages, les frais administratifs et judiciaires et la réalisation d’études pour déterminer les actions de réparation. En souscrivant cette assurance, vous évitez les sanctions environnementales.

Rappelons que le renforcement des normes environnementales est accompagné de l’instauration d’un nouveau régime de responsabilité connu comme la responsabilité environnementale. Pour information, le principe pollueur-payeur est énoncé par l’article L 110-1 du Code de l’Environnement. D’après la loi, le pollueur est dans l’obligation de prendre en charge les frais résultant des mesures de prévention, de réduction et de lutte de la pollution.

La protection de vos salariés

Tout employeur, dirigeant et chef d’entreprise est soumis à certaines obligations en terme de protection sociale à l’égard de ses salariés. Plusieurs contrats d’assurance peuvent vous aider à protéger vos salariés. On parle notamment de la complémentaire santé obligatoire, l’assurance collective retraite, la prévoyance et l’assurance homme-clé. Certains de ces contrats d’assurance peuvent ouvrir droit à des avantages fiscaux et sociaux très intéressants.

Les autres assurances à souscrire

Pour que vous puissiez bénéficier d’une protection optimale, votre assureur vous proposera d’autres assurances essentielles à votre entreprise. Il peut vous proposer une assurance emprunteur, une assurance professionnelle des moyens de paiement, un contrat de prévoyance individuel ou une protection juridique professionnelle. Avant de signer un contrat d’assurance, vérifiez bien les conditions, les garanties et les exclusions.

Source de l'article : http://www.trouverunassureur.com/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE