La perte des cheveux est une affection capillaire qui touche des millions de personnes dans le monde. Chez les hommes, cela s’appelle de l’alopécie androgénique. Elle touche en revanche une frange moindre de la gent féminine. Découvrez ici trois moyens pratiques de venir à bout de l’alopécie ou de ralentir sa progression.

Une intervention chirurgicale pour stopper une alopécie

Dans des cas extrêmes de perte de cheveux, bon nombre de traitements ou de solutions peuvent sembler inefficaces. Cela étant, certains médecins conseillent aux malades de se faire opérer par un dermatologue et chirurgien capillaire.

Le chirurgien capillaire a la lourde tâche de rétablir la croissance des cheveux. Pour cela, il lui faut d’abord prélever la quantité exacte de greffons à partir des régions abondantes et épaisses de la tête. Chaque greffon comporte trois cheveux au maximum. Les greffons prélevés sont ensuite transplantés au niveau des parties partiellement ou complètement dégarnies du cuir chevelu du patient.

Il faut ensuite attendre des jours et des semaines pour apercevoir les premières pousses. Cependant, il arrive parfois que ces repousses tardent à venir ou ne viennent jamais. Dans ces conditions, une seconde intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Elle reste généralement plus coûteuse que la première.

La solution médicamenteuse pour lutter contre l’alopécie

À l’instar d’autres maladies, il est possible de traiter l’alopécie à l’aide de médicaments spécifiques. Ces médicaments sont conçus pour arrêter l’expansion de la partie dégarnie du cuir chevelu. Ils sont administrés aux patients par voie orale.

Qu’il s’agisse de l’alopécie chez l’homme comme chez la femme, de tels médicaments induisent également la repousse des cheveux. Bien entendu, les repousses varient d’une personne à une autre. En réalité, ce type de traitement n’est efficace que pour les personnes qui souffrent d’un début de calvitie. D’ailleurs, dès qu’ils arrêtent de suivre le traitement, le mal reprend de plus belle.

Il existe par ailleurs une mise en garde en ce qui concerne le cas des femmes. Un grand nombre de ces médicaments peut entraîner des malformations congénitales au niveau des fœtus. Un médicament comme le finastéride provoque de tels effets. Vous pouvez préférer à ce traitement le biotine, une excellente vitamine qui agit efficacement sur les ongles et les cheveux. Vous pouvez aussi utiliser des corticostéroïdes lorsque vous avez déjà essayé beaucoup d’autres médicaments sans résultat apparent. 

Adopter un postiche ou une perruque

L’usage d’une perruque pour cacher une alopécie androgénique est une pratique vieille comme le monde. Aujourd’hui, les avancées technologiques ont rendu ces accessoires très réalistes et presque naturels. Il en existe de tous les modèles, pour toutes les coupes et en fonction des goûts de chacun.

Lorsque vous souffrez d’alopécie et que vous ne souhaitez ni vous faire opérer ni suivre un traitement médicamenteux, le postiche est le meilleur choix que vous puissiez faire. Avec le temps, vous vous habituerez. Quant à l’appréhension qu’ont certaines personnes de le voir tomber en public, en l’occurrence, cette peur n’est plus justifiée. Les sportifs adeptes de jeux de contacts en portent. Pourtant, cela ne tombe pas. Ils sont généralement retenus par un effet de vide. C’est cela qui les empêche de tomber.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.