Crédit : Pixabay

Derrière chaque innovation, il y a toujours une histoire et une importante personnalité. La gastronomie végétale est aujourd’hui bien connue en France grâce à l’ambition poussée de Claire Vallée qui est considérée comme une étoile filante dans ce secteur. Découvrez son parcours et les difficultés qu’elle a connues.

Le restaurant de Vallée

Claire Vallée est une dame de 41 ans, belle, élégante, ambitieuse et passionnée de la gastronomie végétalienne. Son courage et sa volonté de distinction l’ont poussé à créer un restaurant qui repose exclusivement sur des mets végétaliens. Sa cuisine végétalienne n’est pas le seul facteur qui atteste qu’elle épouse une vision 100% végétarien. Le design, la structure, la décoration et l’aménagement du restaurant montrent également qu’elle est déterminée dans cette lancée.

L’enseigne du restaurant est assez claire pour faire comprendre aux clients qu’il s’agit d’un restaurant de végétariens. L’enseigne ONA signifie « Origine Non Animale ». Au menu, vous ne verrez pas de laitage, de miel, de chair animale, d’œufs, etc.

Son mobilier est dépourvu de laine et est intégralement en bois. Le sol est purement végétal et cela prouve assez la valeur végétale et naturelle qui s’y trouve.

Au niveau de la terrasse, son herbier regroupe plusieurs arbres dont le nombre est au-delà de 140. Pour Claire Vallée, rien ne se perd, tout est réutilisable. Dans cette logique, ils font le recyclage des épluchures qu’ils transforment en composts. Ce restaurant prône de grandes valeurs et montre son désaccord à propos de l’abat des espèces animales pour des fins alimentaires ou industrielles.

Crédit : Pixabay

Le parcours et les difficultés relatives à sa vision

Le rêve de Vallée n’était pas de porter une toque, elle avait un autre rêve celui de devenir archéologique. Elle aimait très bien ses études et après un job dans un restaurant, elle a voulu emprunter le chemin de la restauration. À 30 ans déjà, elle était cheffe et cette vision est née après son voyage en Asie. Elle a découvert que la gastronomie asiatique est beaucoup plus axée sur les végétaux et les aliments d’origine non animale.

Ces plats sont une source de bien-être et de santé pour les personnes qui les consomment. Une fois en France, elle n’avait plus de passion pour les protéines, elle a voulu donc innover. Cette réalité était nouvelle aux yeux de plusieurs personnes et  elle a eu du mal à s’y faire.

Bien que beaucoup lui disaient que « ça ne marchera pas », elle a lancé un financement dit participatif qui ressemble 80 volontaires avec un capital de 10.000 €.

En 2016, les choses ont réellement commencé et c’est ainsi que l’ouverture d’ONA a été faite. Claire Vallée précise que les plats du restaurant sont composés de 20 à 30 différents ingrédients dont la combinaison est parfaitement effectuée.

Que fait Claire Vallée pour amener le reste du monde à suivre cette tendance gastronomique ?

Claire Vallée fait de son mieux pour faire comprendre la valeur des recettes végétariennes. Pour inciter les clients à venir consommer, elle propose deux mets à midi notamment le « foie gras » et le «  fromage » . Ces deux plats sont sans apport animal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.