Luxe Infinity LifeStyle a récemment publié un magnifique billet sur la haute gastronomie française. Cette interview du gastronome Hugues Lallemand reprend la globalité de l’univers de la gastronomie, de ses origines à ses évolutions, en passant par ses codes. Un petit bijou pour les amateurs des arts de la table.

La haute gastronomie, pour créer un moment d’émerveillement

Selon Hugues Lallemand, la haute gastronomie représente « l’art de choisir, de cuisiner pour sublimer et magnifier un produit de la terre ou de la mer, de le mettre en scène afin de le partager et de le savourer ». Si elle est un acte d’amour et de générosité, elle reflète également le respect tant au niveau des produits que de l’environnement.

Ce fin gastronome rappelle également que la haute gastronomie met en émoi tous nos sens, et pas uniquement le goût. Cet art éphémère commence avec la vue, puis l’odorat mais aussi l’ouïe et le toucher. Son objectif ? « Créer un moment d’émerveillement ». Il rappelle d’ailleurs que la haute gastronomie profite d’une réelle scénographie par le biais de techniques spectaculaires ainsi qu’un art de la table qui s’est fortement développé.

L’article nous explique à ce sujet que les codes de la gastronomie ont évolué au même titre que ses fonctions. Si la gastronomie avait une fonction vitale et de partage à l’époque des magdaléniens, l’émotionnel a peu à peu gagné en importance. La mise en scène des tables a évolué pour devenir le symbole du rassemblement mais aussi de puissance, de spiritualité ou encore de diplomatie. Bien loin de se résumer à une seule fonction nutritionnelle, la gastronomie est ainsi devenue « la quintessence de notre art de vivre » et rayonne dans le monde entier.

La haute gastronomie au service du luxe

L’article Luxe Infinity fait par ailleurs un intéressant parallèle entre la haute gastronomie et le luxe. Selon Hugues Lallemand, « la haute couture va devoir s’associer à la haute gastronomie ». En effet, le secteur du luxe a connu une formidable croissance au cours des 40 dernières années, jusqu’à être présent dans de grands malls qui proposent des lieux de pauses gourmandes bien évidemment de qualité. On peut à ce titre souligner la marque Louis Vuitton qui a ouvert un restaurant ainsi qu’un café dans sa plus grande boutique située à Osaka au Japon. Ainsi, si les stylistes et les créateurs sont les ambassadeurs des maisons de Haute-couture, « les grands chefs seront les créateurs et directeurs artistico- gastronomiques des restaurants de luxe de demain ».

                                                                                                                               

Hugues Lallemand en profite pour rappeler l’importance capitale de fonder de « grandes écoles de formations de l’excellence culinaire » afin de former la jeune génération à la haute gastronomie. Ces grands chefs de demain doivent en effet maîtriser les plus hautes techniques culinaires ainsi que le savoir-être. Comme l’article le précise, « la haute gastronomie est un art culinaire mais également une mise en scène ».

L’article nous offre une sublime conclusion : « l’art de la table à la française, chaque jour de notre vie, est le vrai luxe. C’est en cela que le temps s’arrête, c’est un moment privilégié qui nous fait vivre une parenthèse, une réflexion dans la journée… et permet d’avoir bien souvent des échanges approfondis ».