Les imprimantes 3D conventionnelles, qui utilisent du plastique et de la résine entre autres, donnent déjà d’excellents résultats, tant dans les domaines de l’industrie que dans les loisirs. L’impression 3D a apporté de grands avantages dans plusieurs segments au sein de l’industrie et d’autres secteurs. Toutefois, il faut savoir qu’en plus de l’imprimante 3D qui fonctionne avec des filaments 3D (PLA, ABS, PETG, etc.), vous avez éventuellement déjà entendu parler des possibilités impressionnantes axées sur l’impression 3d métal.

L’impression 3D : pensez à toutes les possibilités !

Les pièces à géométrie complexe, dans lesquelles les processus de fabrication conventionnels nécessitent un équipement onéreux, un processus compliqué et un contrôle continu par des professionnels hautement qualifiés. De plus, les changements de configuration peuvent être longs et coûteux. Sans oublier la dépendance de tiers, que ce soit dans la fabrication de moules, la fourniture de pièces, la finition, etc. Dans ce contexte, l’impression 3d metal s’impose comme une alternative inéluctable.

La technologie d’impression 3D s’est bien développée au cours des dernières années et diverses solutions continuent de voir le jour, se distinguant par la façon dont le matériau est traité pour façonner un objet. À cet effet, l’impression 3D métal est en passe de révolutionner le processus de prototypage rapide et de fabrication de pièces dans de nombreuses industries. En fait, certaines pièces fabriquées par des procédés 3D sont aussi fiables, sinon meilleures que celles fabriquées par des méthodes conventionnelles.

Fusion de lit de poudre (DMLS/ SLM)

La fusion de lit de poudre de métal est un processus d’impression 3D qui produit des objets solides, en utilisant une source thermique faire fondre les particules de poudre de métal une couche à la fois. Les techniques de fusion de lit de poudre (DMLS/ SLM) utilisent des procédés pour ajouter la poudre au fur et à mesure que l’objet se forme. Les deux techniques sont utilisées pour le prototypage rapide pour les métaux et alliages.

Les principales variations entre les différentes technologies de fusion de lit de poudre résident dans les sources d’énergie utilisées : lasers ou faisceaux d’électrons.

  • DMLS (frittage laser de métal) : un processus d’impression 3D qui produit des objets solides, en utilisant une source thermique (laser) pour induire la fusion entre les particules de poudre métallique une couche à la fois. L’impression DMLS fonctionne avec des poudres composées de divers matériaux ayant des points de fusion différents, qui fondent au niveau moléculaire pour former des alliages métalliques.
  • SLM (fusion laser sélective) : un processus d’impression 3D métal qui utilise le laser pour obtenir une fusion complète de la poudre métallique, formant une pièce homogène. Il en résulte une pièce qui a une température de fusion unique et qui n’est pas produit avec un alliage.

Il s’agit là de la principale différence entre les techniques d’impression DMLS et SLM. Alors que la première technique permet de produire des pièces d’alliages métalliques, la seconde engendre des matériaux à élément unique.

Jet de liant

La méthode Jet de liant est une méthode d’impression 3D métal à base de poudre. La technologie ressemble au fonctionnement d’une imprimante jet d’encre. Tout d’abord, une poudre métallique est répartie en couches sur une plateforme et le liant est appliqué par projection, pour coller les particules de poudre de métal. Après l’impression, le produit final est une pièce dite “verte”, le liant est ensuite éliminé pour donner un objet métallique fini.

Extrusion de métaux

Les dispositifs d’extrusion de matériaux sont très prisés pour le prototypage rapide des modèles fonctionnels, d’objets conceptuels et pour tous autres types de pièces. C’est une technologie d’impression 3D métal qui permet de créer des objets avec des détails très précis avec un rapport résistance/poids exceptionnel. C’est un processus d’impression 3D, dans lequel un filament de matériau est poussé à travers une buse chauffée en dessous de son point de fusion. L’imprimante dépose ensuite le matériau sur une plate-forme, pour refroidir et former un objet solide.

Dépôt sous énergie dirigée

Il s’agit d’un procédé d’impression 3D métal utilisé dans l’industrie des matériaux métalliques de haute technologie. L’équipement utilisé dans ce processus est généralement connecté à un bras robotisé avec une buse, qui dépose de la poudre métallique sur une surface. Ensuite, une source d’énergie (faisceau d’électrons ou laser) fait fondre la poudre métallique pour composer l’objet souhaité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.