L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE est et reste le Leader spécialisé, depuis plus de 50 ans, dans la cession d’officines de pharmacies.

La transaction de pharmacies est une « niche » de l’activité immobilière classique nécessitant une technicité particulière requérant des compétences commerciales certes, mais aussi juridique, comptable, fiscale et financière. L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE et ses concurrents sont donc très proches d’une activité de cession d’entreprises. Le prix moyen de cession d’une officine de pharmacie dépasse largement le million d’euros, et constitue la plupart du temps l’essentiel du patrimoine du pharmacien : on devine donc l’ampleur des enjeux et ce qu’ils impliquent au niveau d’un cabinet de transaction comme L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE. Un pharmacien d’officine changera en moyenne 3 fois de lieu d’exercice, souvent de région, dans sa carrière.

On estime qu’il se vend 1.200 pharmacies par an en France. Environ 60 % de ce marché est pris par les professionnels de la transaction. Ces derniers représentent environ 50 cabinets répartis sur tout le territoire. La plupart sont des cabinets locaux. Seuls cinq ou six sociétés peuvent revendiquer une représentation quasi nationale, l’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE étant la seule structure représentée dans toutes les régions de la métropole. Sur la totalité du marché des professionnels, la part de L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE représente 15 % loin devant son concurrent le plus proche. Sa notoriété est sans égale, frisant les 100 % de notoriété spontanée (« citez-moi un nom de cabinet de transaction ») selon une étude faite il y a quelques années par la société AVISO Conseil.

Le professionnel chargé des intérêts tant du vendeur que de l’acquéreur doit développer de réelles qualités professionnelles et humaines : le client qui fait appel à un cabinet spécialisé, comme L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE, lui confie la mission de mener à bien un projet professionnel, mais aussi personnel car il implique souvent aussi un choix de vie. L’intervenant doit donc être compétent, disponible, fiable ; il doit développer un climat de confiance avec son client, tant vendeur qu’acheteur, pour apporter un maximum de confort et de sérénité dans un moment forcément générateur d’inquiétudes et de stress : le vendeur a – t – il raison de vendre ? L’acquéreur a – t – il raison d’acheter ? Le professionnel doit être capable en tout objectivité de prendre le recul nécessaire pour accompagner son client dans la réponse à toutes ses questions.

Cette objectivité, l’ AP en a fait un choix éthique constatant et appréciant depuis longtemps qu’un client satisfait devienne un client acquis tout au long de sa carrière. Pour faire face à ce choix et aux enjeux de la pharmacie de demain, depuis plus de 50 ans, l’AP met au service du pharmacien toute sa compétence au travers de ses différents services composés en tout d’une quarantaine de personnes :

Service Commercial : Des équipes commerciales (les commerciaux et leurs assistantes) renforcées sans cesse formées afin de répondre aux exigences du marché actuel au mieux des intérêts du client.

Service Juridique : Une équipé étoffée de juristes et d’assistantes juridiques unanimement reconnus dans la profession par ses compétences, sa fiabilité et sa disponibilité.

Service Financier : Des analyses pertinentes et fiables indispensables à une prise de décision parfaitement renseignée pour une optimisation d’un projet professionnel et patrimonial.

L’AP est présent sur tout le territoire national au travers de ses commerciaux présents dans chaque région, et de ses trois agences basées à Lyon, Paris, Toulouse. Ses structures d’encadrement lui permettent de rester Leader depuis sa création et de faire face aux changements naturels des femmes et des hommes qui la composent. La plupart des autres cabinets doivent leur notoriété et leur réussite à une seule personne sans autre structure particulière et leur survie est, de ce fait, extrêmement fragile quand ladite personne stoppe son activité. D’autre part, L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE est depuis juin 2003 adossée sur le plan de son capital au groupe LCL – Crédit Agricole. Cette situation renforce si besoin était sa pérennité et son potentiel. Enfin, au travers de sa structure juridique, L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE, en tant que séquestre des fonds de ses clients vendeurs bénéficie à ce titre d’une garantie financière de 30 millions d’euros, de loin la plus importante parmi tous les cabinets de transaction de pharmacies et au-delà, parmi les plus importantes des cabinets immobiliers en général.

L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE a su s’adapter depuis plus de 50 ans à l’évolution du marché de la cession de pharmacies du moment. Elle s’est donnée les moyens de ces adaptations obligatoires et a su résister, contrairement à beaucoup de concurrents, aux cycles baissiers que traversent tous les marchés quels qu’ils soient. Son professionnalisme, sa notoriété, son éthique, sont reconnus de toute la clientèle et même de ses concurrents les plus virulents. L’AUXILIAIRE PHARMACEUTIQUE a gagné définitivement le titre non seulement de Leader mais aussi et surtout de Véritable Partenaire Conseil du pharmacien.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.auxi-pharma.com