Améliorer la performance en mer des navires en y intégrant des composants intelligents, c'est l'objectif que s'est fixé le projet ADAM4EVE et pour laquelle le chantier naval vandenbossche participe à sa façon.

En effet, ce projet qui est parrainé par l'Union européenne vise une modernisation technologique appliquée au domaine de la construction navale. Ce programme qui a pris fin en décembre 2015, a été initié à partir du constat simple que la plupart des navires sont le plus souvent contraints de naviguer dans des conditions qui ne sont très souvent pas en adéquation avec leurs modes fonctionnement initiaux.
Ce qui a pour conséquences directes de nuire à leurs performances. C'est la conclusion que le chantier naval vandenbossche a pu établir en analysant avec soin les causes pour lesquelles il a restaurer les bâteaux de ses clients durant ces dernières années.

L'initiative ADAM4EVE préconise donc l'adoption d'une technologie beaucoup plus moderne au service de la construction navale. Tour d'horizon sur ce projet novateur qui nécessite une bonne http://www.chantier-naval-vandenbossche.com/savoir-faire/expertise-fluviale/ (expertise de coque) et qui semble avoir le vent en poupe.

Les grandes lignes

Le projet ADAM4EVE, ou «Adaptive and smart materials and structures for more efficient vessels» s'inscrit dans une certaine dynamique de revalorisation du secteur de la construction navale européen, à travers la mise en œuvre d'une technologie de pointe incluant l'utilisation de matériaux intelligents et de structures adaptatives, pour des navires plus efficaces.

Les principaux critères pris en compte par ce projet sont dans un premier temps l'optimisation des performances censées faire baisser sensiblement les coûts opérationnels, et dans un second temps le renforcement de la sécurité et du confort des passagers pour une meilleure compétitivité sur le marché.
Ainsi, le programme ADAM4EVE se propose d'apporter aux constructeurs de navires une approche moderne et technologique dans la production d'une nouvelle génération de navires équipés d'un certain nombre de systèmes de fonctionnement ingénieux et d'une structure capable de s'adapter automatiquement aux moindres changements de leur environnement de navigation.

À quoi faut-il s'attendre avec le projet ADAM4EVE

Au sortir de ce projet ADAM4EVE, un certain nombre d'idées ont été retenues par rapport à la volonté de l'UE de moderniser son industrie navale, en tenant compte bien sûr des différents types de navires connus dans le monde de la navigation.

Ainsi, une solution proposée dans le cas des RoPax par exemple fait état de la possibilité de baisser ou de plier le volet arrière en fonction des manœuvres de ce dernier. D'autre part, on imagine un système d'amortissement au niveau des propulseurs pour réduire les vibrations et le bruit.
De même, le projet propose des panneaux sandwich qui pourraient intégrer la technologie PCM pour optimiser le refroidissement des navires de charge réfrigérés.

Par ailleurs, l'ADAM4EVE fait la promotion de fenêtres à transparence étudiée pour augmenter ou diminuer la luminosité dans les voiliers de même qu'un nouveau type d'hélices de gouverne qui pourrait permettre de manœuvrer plus facilement les navires, même dans les angles les plus serrés.

Que retenir ?

Au final, le projet ADAM4EVE se propose donc de booster le secteur naval, à travers de nouvelles procédures de constructions de navire adaptées à leurs réalités opérationnelles. Le processus vise également une harmonisation de cette révolution technologique, avec les différentes normes de protection de l'environnement.

Une bonne mise en pratique des résultats du projet ADAM4EVE pourrait avoir des retombées bénéfiques sur la rentabilité et la compétitivité des activités navales de l'UE.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.chantier-naval-vandenbossche.com/