financement hypothécaire
Souscrire une deuxième hypothèque est une opération financière qui nécessite prudence et bon jugement. Il est important de bien analyser sa situation et réfléchir aux avantages et inconvénients d’une telle option. La transparence et une bonne communication sont des facteurs essentiels d’un accord gagnant – gagnant en bonne et due forme.

Le montant des frais d’une hypothèque privée de second rang peut se révéler beaucoup plus important que ceux d’une première hypothèque selon Financierevictoria.com. La plupart du temps le prêteur cherche à garantir que l’emprunteur est capable de rembourser.
Pour se faire, le débiteur doit se plier à une série d’évaluations et d’applications qui seront facturées. L’emprunteur fait donc bien de calculer à l’avance ces frais additionnels afin d’évaluer si oui ou non l’hypothèque reste valable.

Autre point important à considérer est le facteur risque. Il faut réaliser que la propriété est alors clairement en danger car la seconde hypothèque apporte de nouveaux risques à une personne déjà endettée. Même si la première hypothèque est soldée, il est possible pour que le bien soit malgré tout vendu pour rembourser l’hypothèque de second rang.

Il est par ailleurs recommandé de connaitre dans quelles conditions l’institution financière peut refuser le refinancement si le besoin se présente. Dans la même veine, le prêteur se décide parfois à facturer des pénalités si le débiteur rembourse en avance le prêt.
Ces pénalités de remboursement importantes doivent être connues et prises en compte à la signature de l’accord.

La personne endettée doit aussi savoir si le montant de son prêt est inférieur au montant de son hypothèque. Si c’est le cas, il est opportun de se renseigner pour être certain que les frais de notaire seront offerts si un nouvel emprunt est nécessaire.
Dans un autre domaine, afin d’être plus confiant dans son choix, comparer les prix de remboursement de l’hypothèque avec ceux d’une éventuelle mainlevée aide l’emprunteur à y voir plus clair. L’épargne classique pouvant à long terme être égale ou supérieur à une hypothèque, elle représente toujours un investissement intéressant et peut-être moins risquée, à
évaluer donc.

Autre conseil judicieux sur lequel réfléchir avant la souscription d’une seconde hypothèque concerne les modalités d’un éventuel transfert d’hypothèque. Faudra-t-il payer de nouveau des frais de notaire si l’emprunteur veut transférer son hypothèque à une autre banque ?
La réponse permet d’avoir tous les éléments en main avant la décision finale.

Une deuxième hypothèque peut s’avérer très utile et adaptée puisqu’elle autorise le client à obtenir un nouveau prêt sans interférer avec la première hypothèque et en s’évitant les frais de mainlevée souvent non négligeables.
Cependant comme mentionné plus haut il convient de tempérer l’enthousiasme par le taux plus élevé proposé par les banques en cas d’hypothèque de second rang, les risques de perdre le bien et les nombreux frais additionnels ou pénalités possibles.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://financierevictoria.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.