L’étanchéité est un facteur indispensable à prendre en compte lors d’un processus de construction. Tous types de structures y sont dépendantes pour assurer leur qualité, mais surtout leur durabilité. Que ce soit à l’eau ou à l’air, voici quelques solutions d’étanchéité en construction pour assurer des bâtiments plus durables.

Le ciment : une première solution d’étanchéité en construction

Le ciment est la méthode la plus utilisée et la plus facile pour assurer l’étanchéité en construction. Les matériaux sont faciles à obtenir, simples à utiliser et à appliquer. On l’utilise souvent pour les pièces intérieures humides, comme les toilettes ou la salle de bain. L’étanchéité à base de ciment est également utilisée pour les tunnels, les ponts et autres structures de stationnement ou encore de métro.

La membrane liquide : l’étanchéité qui se répand

Les membranes liquides sont des revêtements minces qui se composent habituellement de trois couches, dont deux couches pour les finitions. Elles sont appliquées par pulvérisation ou encore par rouleau. Cette solution d’étanchéité offre plus de flexibilité que le ciment. Son processus est simple : le liquide durcit une fois qu’il a été posé sur le mur pour devenir un revêtement caoutchouteux très souple, qui démontre ainsi une propriété d’élasticité allant jusqu’à 280 %. Toutefois, la durabilité de cette couche d’étanchéité dépend du type de polymère utilisé par le fabricant.

Le revêtement bitumineux : tenir l’eau et l’humidité à l’écart

Également appelé revêtement d’asphalte, ce type d’étanchéité est un excellent enduit qui protège et imperméabilise les fondations en béton. Il est fait à base de bitume et ne convient pas à l’exposition directe au soleil, sauf s’il est mélangé avec un matériau plus souple comme des polymères faits d’acrylique.

La membrane bitumineuse : l’étanchéité en remet

L’étanchéité par membrane bitumineuse est une méthode populaire utilisée pour les toits à faible inclinaison. Ce type de solution est composé d’une membrane autoadhésive. Pour la mettre en place, il faut découper la longueur désirée, la placer sur la zone à isoler, puis sceller les bords avec un chalumeau. Pour éviter la perforation de la membrane, il est conseillé d’appliquer une couche protectrice par-dessus.

La membrane liquide de polyuréthane, un peu plus onéreuse, mais très efficace

La méthode d’imperméabilisation à membrane liquide de polyuréthane est utilisée pour les toits plats exposés régulièrement aux intempéries. Cette méthode d’imperméabilisation est onéreuse, mais relativement efficace. Pour assurer une bonne tenue de ce matériau, il faut dans un premier temps évaluer la teneur en humidité de la dalle de béton, au risque de voir la membrane s’écailler ou se décoller après un certain temps. Le polyuréthane est très flexible, mais également très sensible à l’humidité. Il faut donc procéder avec précaution.

Ne négligez pas une bonne étanchéité

L’imperméabilisation des bâtiments permet la formation d’une barrière sur les surfaces des toitures, des fondations, des murs et des autres éléments structuraux du bâtiment pour empêcher l’eau ou l’air de pénétrer à travers ces surfaces. Il ne faut donc pas les oublier. Une bonne étanchéité des bâtiments et des structures est aussi généralement requise pour les salles de bains, la cuisine, les balcons, les terrasses, les réservoirs d’eau et les piscines. Vous connaissez à présent les cinq méthodes les plus utilisées!

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : https://adfastcorp.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.