championnat de france de pit bike

Le pit bike n’est pas une discipline très connue dans le petit monde de la motocross. Nous allons tenter aujourd’hui de vous expliquer ce qu’est un pit bike et surtout sa place dans la paysage de la motocross en belgique.

Qu’est-ce que le Pit Bike?

« Petite motocross », c’est les deux mots que l’on pourrait utiliser si l’on devait résumer rapidement et grossièrement ce qu’est le pit bike. Fort heureusement, cette machine (et cette discipline) ne se résume pas qu’à cela.

Le terme « pit bike » trouve son origine dans un anglicisme venant tout droit des courses automobiles et motocyclistes des années 70. En effet dans ces années là, les pilotes et les mécaniciens utilisaient fréquemment des petites motos pour se déplacer dans les stands et les paddocks lors des courses. De là est née la machine mais également le terme « pit bike » qui est la contraction de « pit stop » et de « bike ». En d’autres termes, la moto des paddocks. A partir de ces années là, différents constructeurs comme HONDA ont décidé de lancer sur le marché différents modèles de mini moto qui ont connus plus ou moins de succès.

C’est dans les années 2000 qu’explose vraiment la demande de ces petites motos. Arrivent alors en force en Europe des machines de fabrication chinoise peu chère mais également peu solide. La riposte s’organise et c’est principalement des constructeurs français qui prennent d’assaut le marché avec des modèles aboutis et fiables. On peut citer par exemple les marques françaises BASTOS BIKE, YCF, CRZ, GUSNHOT, … etc. La pit bike telle qu’on la connaît aujourd’hui est née.

Esthétiquement, elles ressemblent fortement aux véritables motocross mais affichent un gabarit et des dimensions inférieures. Pour vous donner une idée de la taille, sachez qu’en moyenne ce type de machine fait 180cm de long pour une hauteur de selle aux alentours de 80cm.

Cette forte demande a permis l’émergence de courses et de championnats officiels de pit bike à l’étranger. En France, on trouve par exemple le championnat de France de Pit Bike ou le challenge grand Ouest pour les plus connus. Aujourd’hui c’est la France qui dispose de la communauté de « Pit Biker » la plus importante et la plus active du monde. Pour preuve, la plupart des catégories à la coupe du monde pit bike ont été remporté par des français.

Et la Belgique dans tout ça?

Contrairement à la France, la fédération Belge de motocyclisme n’organise pas de championnats ou de courses de pit bike. Pour pouvoir vous frotter aux meilleurs au guidon de votre mini moto, il ne vous reste donc plus que deux options!

La première consiste à surveiller les pages facebook, les forums ou les sites spécialisés qui vous informeront sur l’organisation de courses de pit bike sur le territoire Belge. Ces courses ne sont pas organisées sous l’égide de la FBM et restent du ressort d’un organisateur privée. Vous devrez donc vous conformez aux règles et règlements particuliers du promoteur de la course. Ce type de courses « non officielles » ne sont pas très fréquentes, il vous faudra donc être très attentifs aux informations et divers bruits de couloirs qui informent de la tenue de ce genre de courses.

L’autre solution pour faire du pit bike en mode compétitions est de traverser la frontière et de rejoindre le championnat de France ou les différents challenges régionaux. Pour participer, il vous faudra alors vous affilier à un moto club local, prendre une licence et vous acquitter des frais d’inscriptions à la course. De plus, vous devrez vous conformer au règlement de l’organisateur notamment au niveau des caractéristiques techniques de votre machine et sur vos équipements de sécurité (casque, bottes, coques, …).

Au point de vue des constructeurs, la belgique n’offre aucune alternative à la main mise des constructeurs français. Si vous voulez rouler en pit bike, il vous faudra acquérir par exemple une BASTOS BIKE, une YCF ou une CRZ.

Beaucoup moins développé qu’en France, le pit bike s’impose tout de même petit à petit dans le paysage motocross belge où il fait de plus en plus d’adepte. La prochaine étape pour voir l’émergence d’un championnat Belge de Pit Bike réside dans la structuration de cette nouvelle communauté. Une base solide de pilotes désireux de faire bouger les lignes et de s’investir peut donner envie à la FBM de légitimer cette nouvelle discipline et d’en faire un véritable championnat. A suivre…

Ou acheter ma pit bike en Belgique?

Pour acheter votre machine, nous vous conseillons WKX Racing. Ce site livre en belgique assez rapidement et dispose de toute la pièce détachée pour toutes les marques de pit bike. Ce site dispose également d’un blog d’actualité sur la mini moto et d’un forum avec une large communauté.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : https://www.wkx-racing.com/

1 commentaire

  1. Les pit bikes, voilà une épreuve pour les pilotes débutants ou non. Alors, il est vrai que le championnat français offre des possibilités et qu’il ne faut pas hésiter à nous rejoindre entre passionnés de moto cross. A bientôt sur un circuit ?!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.