Huile de poisson ou de crustacé, que choisir ?

Aujourd’hui, l’industrie florissante des oméga 3 se spécialise plus que jamais. Dans la gamme des compléments alimentaires, vous ne trouvez plus seulement de l’huile de poisson ! Vous trouverez également de l’huile de foie de morue, de l’huile de saumon ou encore de l’huile de krill. Bien que tous ces produits soient d’excellentes sources d’acide gras oméga 3 EPA et DHA, leur composition, leurs prix et notamment leurs bénéfices pour la santé peuvent être très différents. Alors, comment savez-vous laquelle choisir ?

Pourquoi la source d’oméga 3 de vos huiles est importante ?

La prise d’une dose d’EPA / DHA de n’importe quelle huile de poisson ou de crustacé devrait augmenter les niveaux d’indice d’oméga 3. Son action permet aussi d’abaisser les niveaux de triglycérides dans le sang. Potentiellement, elle permettrait d’offrir d’autres avantages positifs pour la santé comme le soulagement de la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, l’origine du produit, sa fraîcheur, les méthodes de pêche et de fabrication et les profils nutritionnels auront un impact sur la qualité de l’huile et ses effets sur la santé.

L’huile saumon

L’huile de saumon est une source riche en acides gras oméga 3 DHA et EPA. Sa consommation présente plusieurs bienfaits pour la santé, notamment la réduction de l’inflammation, le contrôle de la corpulence et le renforcement de la fonction cardiaque et cérébrale.

Cependant, plusieurs huiles de saumon proviennent de saumon d’élevage. Certes, ce dernier présente l’avantage d’être plus frais que la version sauvage car le temps nécessaire pour pêcher le poisson et traiter l’huile est plus court. Cependant, le saumon d’élevage est très différent de la version sauvage dans sa valeur nutritive, qui est de qualité moindre. De plus, la qualité de l’huile qui est extraite dépend fortement de ce que ces poissons gras ont mangé. Ce que vous ne pouvez jamais connaitre avec exactitude !

L’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue, comme son nom l’indique, provient du foie des morues. La morue de l’Atlantique et la morue du Pacifique sont les plus couramment utilisées pour fabriquer cette huile. Avec une technologie moderne et une attention accrue à la fraîcheur, ce produit n’a plus ce mauvais goût répugnant. Il est devenu insipide et peut même être utilisé dans les chocolats et les biscuits. D’ailleurs, on trouve désormais cette huile en capsules ou gélules et non plus uniquement sous la forme liquide.

Facile à extraire et très riche en acides gras oméga 3, les médecins la recommandaient dans le traitement des douleurs articulaires bien avant les années 1700. Considérée comme un produit alimentaire sûr, l’huile de foie de morue est particulièrement prescrite pour les enfants et les femmes enceintes. Outre le lait maternel, il s’agit de la seule source d’oméga 3 qui contient également des quantités importantes de vitamine A et vitamine D.

Néanmoins, le foie étant un organe qui joue le rôle de filtre dans l’organisme, cela veut dire qu’il filtre tout ce que la morue peut ingérer dans son environnement. L’eau des mers et océans étant polluée par des métaux lourds, il faudra donc être vigilent sur les méthodes d’élevage de ces poissons lors de l’achat de votre complément.

L’huile de krill

La découverte de l’huile de krill est relativement récente et remonte aux années 2000. L’huile de krill est fabriquée à partir de petits crustacés dénommés krill antarctique. Elle est riche en astaxanthine, un antioxydant puissant qui la protège de l’oxydation (rancissement) et fournit certains avantages pour la santé cardiovasculaire.

Le krill contient de puissants antioxydants appelés phospholipides auxquels sont attachés l’EPA et le DHA permettant ainsi une meilleure absorption. De plus, cette huile est exempte de contaminants. En effet, elle est extraite à partir de sources se trouvant en bas de la chaîne alimentaire. Le krill est cependant un type de crustacé. Ceci signifie que même une petite quantité peut provoquer de graves réactions chez les personnes allergiques aux crustacés.

Dans l’ensemble, qu’il s’agisse de saumon, de morue ou de krill, toutes ces espèces de poissons sont toutes d’excellentes réserves d’acides gras oméga 3. En comparaison avec l’huile de krill, l’huile de poisson est généralement beaucoup moins chère et plus accessible. L’huile de poisson peut être un choix raisonnable si vous recherchez un produit riche en oméga 3. L’huile de krill reste néanmoins plus sûre. En effet, elle est moins susceptible de contenir des métaux lourds. De plus, elle est mieux absorbée et moins sujette au phénomène de l’oxydation.

Si vous souhaitez une comparaison plus approfondie sur ces huiles, rendez-vous sur https://www.huiledekrill.fr/huile-de-krill-huile-de-poisson-comparaison/

Vous avez désormais toutes les clés en main pour faire votre choix !

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : https://www.huiledekrill.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.