Face aux enjeux économiques et environnementaux actuels, notamment la multiplication des déchets plastiques et l’épuisement des ressources naturelles, l’économie circulaire est un concept qui prend une place de plus en plus significative dans les débats. L’adoption du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire à l’Assemblée nationale en est l’illustration. Pour rappel, quatre grandes orientations ont été développées dans ce projet de loi, dont le fait de mettre fin au gaspillage pour préserver les ressources naturelles, l’amélioration de la collecte des déchets, le renforcement de l’information du consommateur ainsi que la mobilisation des industriels pour transformer leurs modes de production. En ce sens, les notions de location de matériel de production et d’utilisation de matériel d’occasion jouent un rôle de plus en plus important. Dans cet article, découvrez l’ampleur de l’économie circulaire dans le secteur industriel.

L’économie circulaire, c’est quoi ?

Avant d’aller dans le vif du sujet, il est important de comprendre ce qu’est d’abord l’économie circulaire. Médiatisée lors du Grenelle de l’environnement 2007, la notion d’économie circulaire désigne un nouveau modèle économique qui propose de repenser les modes de production et de consommation pour optimiser l’utilisation des ressources et limiter les déchets. Fonctionnant en boucle comme son nom l’indique, elle élimine ainsi l’aspect linéaire du modèle économique classique qui consiste à produire, consommer et jeter.

Elle promeut pour cela un système qui réduit l’impact carbone et la consommation d’énergie, d’une part, et qui prévoit une utilisation plus raisonnée des ressources naturelles, d’autre part.

Les sept logiques de l’économie circulaire

L’économie circulaire fait appel à au moins sept logiques de production et de consommation. Les voici.

L’approvisionnement durable

Cette logique repose sur la mise en œuvre d’une politique d’achat responsable telle que le choix de fournisseurs basé sur des critères environnementaux.

L’allongement de la durée d’usage

Dans cette logique, on met en avant les avantages du réemploi, de la réparation et de la réutilisation. Pour mettre fin au gaspillage des ressources, dont les équipements de production, les industriels doivent privilégier la location et l’achat d’occasion. Au lieu d’acheter de nouveaux équipements de logistique ou d’entreposage à chaque fois, ils peuvent par exemple miser sur des racks de rangement ou des rayonnages industriels d’occasion ou loués. À travers ce geste simple, ils n’éviteront pas seulement le gaspillage. Ils feront aussi un geste écologique et économique.

L’écoconception

Cette démarche vise à diminuer les impacts environnementaux dès la phase de conception d’un produit tout en conservant ses qualités d’usage. Pour cela, l’utilisation de ressources non renouvelables est réduite au maximum au profit des ressources renouvelables.

L’écologie industrielle

Il s’agit d’une pratique récente du management environnemental dont l’objectif est de limiter les impacts des activités industrielles sur l’environnement. Dans cette recherche des synergies entre l’écologie et l’industrie, on peut s’attacher à valoriser les déchets d’une filière comme ressources d’une autre filière, à boucler les cycles de matières autant que possible en minimisant les émissions polluantes, à dématérialiser les produits et activités économiques et à décarboner l’énergie.

L’économie de la fonctionnalité

Voilà une autre logique tout aussi importante de l’économie circulaire. Il s’agit d’une forme d’économie collaborative où l’usage est plus important que la possession. Autrement dit, on ne vend pas le produit en lui-même, mais son usage ou les services qui y sont liés. L’économie de la fonctionnalité est aussi appelée économie servicielle.

La consommation responsable

Bien que ce point ne concerne pas directement les industriels, il est indissociable de la notion d’économie circulaire. On ne peut pas parler d’économie en boucle si les modes de consommation ne changent pas. Une consommation raisonnée qui se base sur une sélection des produits sur des critères écologiques et sociaux doit être instaurée.

Le recyclage

Dernier point et non des moindres : le recyclage des matières contenues dans les déchets. On parle ici aussi bien des ressources biologiques qui peuvent et doivent être réintroduites dans la biosphère en toute sécurité que des entrants techniques qui doivent être recyclés pour éviter le gaspillage.

L’économie circulaire : qu’est-ce que l’industriel a à y gagner ?

Vu les impacts significatifs de ses activités sur l’environnement, l’industriel est souvent placé au milieu des débats sur l’économie circulaire. Voici ce que peuvent tirer les industries de l’adoption du système économique circulaire.

Un gain de compétitivité

Il y a encore quelques décennies, le développement économique a été considéré par la majorité comme la production de richesse ou de plus-value par la destruction des ressources. En adoptant le modèle d’économie circulaire qui est « écologiquement vertueux », les industries changent complètement de regard. Elles voient désormais dans les notions de recyclage, de réemploi et de réutilisation des opportunités de créer de la valeur.

Dans un environnement industriel marqué par une concurrence rude et des attentes de plus en plus fortes en termes d’engagement écologique et durable, l’adoption de ce nouveau concept permet aux industriels, qu’il s’agisse d’une PME ou d’un grand groupe, d’avoir une longueur d’avance sur leurs concurrents.

La garantie d’une activité pérenne

L’économie circulaire représente aussi l’avenir. Les industries y voient désormais une opportunité de survivre, d’assurer leur pérennité et de conserver leur place sur le marché. Mais pour que ce processus se mette en route, il faut opérer des transformations. On parle là bien sûr d’une transformation de l’offre, mais aussi du processus de production.

Transformer le processus de production passe aussi par la mise en œuvre d’une politique d’économie d’énergie efficace, telle que l’utilisation des applications qui permettent de gérer le chauffage ou les lumières dans les entrepôts et les bâtiments industriels de manière « smart ». Dans ce domaine, les innovations émergent de partout. De nombreux logiciels de gestion intelligente de l’éclairage et du chauffage dans les habitations, les locaux professionnels et les sites industriels sont désormais disponibles.

Une confirmation de son engagement écoresponsable

Bien que l’adoption d’un modèle économique circulaire nécessite tant de changements et de mutations, il faut dire que le jeu en vaut vraiment la chandelle, car nous ne pouvons pas rester aveugles devant la dynamique vertueuse de l’engagement pour le développement durable. Le fait de privilégier l’économie circulaire est un moyen de confirmer et enrichir sa démarche d’entreprise écoresponsable et de préserver le tissu industriel.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.