Présentation de son livre.

L’auteur nous dit :
“Je n’aurai jamais imaginé que j’aurai pu en faire partie. Grace à une greffe bi-pulmonaire ma vie s’est améliorée depuis pratiquement un an. J’ai écris ma biographie en auto-édition, qui est publiée sur le site AMAZON. CIGARETTE ET SOLEIL VERT.

Les critiques sont très élogieuses :
Editions Vérone : “Bravo pour ce texte, authentique sincère, tout en pudeur”. Continuez à écrire.
Editions Bergame : “Texte poignant, touchant, profond et intime sur son long parcours d’une quinzaine d’années. Un texte qui sensibilise le lecteur sur l’importance que revêt le don d’organe et l’arrêt de la cigarette. Félicitations”.

Extraits FRANCE ADOT : La loi va évoluer dans le sens du consentement présumé au premier janvier 2017.
Dès lors il sera plus difficile de refuser le prélèvement de ses organes le jour de son décès hors inscription en aval sur le registre national du refus”
Si on refuse tout prélèvement d’organes le jour du décès, nous avons la possibilité de nous inscrire sur le Registre National des Refus, auprès de l’Agence de la biomédecine. Nous avons dès lors l’assurance de ne pas être prélevé.
Si au contraire vous êtes résolument POUR le Don d’Organes, vous devez :
le signaler à vos proches pour qu’ils puissent témoigner de votre volonté,
ou encore mieux, porter sur soi une carte de donneur d’organes. Celle-ci n’est pas obligatoire mais facilite grandement le don. Elle nous permet d’affirmer la position et signifie que “j’accepte que le jour de mon décès, si les circonstances le permettent, on me prélève des organes pour greffer à des malades en attente”.
Vous pouvez mentionner aussi à vos proches votre volonté d’exclure du prélèvement un ou des organes particuliers.

Faire comprendre à la majorité, pour essayer de convaincre que le don d’organe c’est important, c’est souvent vital.
Souvenez-vous de ce petit ange que la médiatisation a fait connaître : GREGORY LEMARCHAL. Vous pouvez allez voir ce site.
http://www.association-gregorylemarchal.org/rubmuco-14-la-greffe.html
Encore un site merveilleux à aller voir

Greffe pulmonaire

Lorsqu’on en parle aux jeunes, ils sont très intéressés, cela les touche, nos anciens sont plus récalcitrants ce n’est pas dans leurs idées de la vie, leurs coutumes ou leur religion, et puis ils pensent surtout qu’à leur âge il n’y a rien à donner.

Réponse du Dr J. C., médecin réanimateur, coordinateur des prélèvements d’organes à l’hôpital Cochin (Paris)”
“Non il n’y a pas d’âge limite pour faire don de ses organes. La qualité des organes est une limite aux prélèvements. On peut être très jeune et avoir des organes endommagés. On peut prélever et greffer des organes, notamment le foie et les reins qui vieillissent très bien, jusqu’à 80-85 ans. Le plus important est d’évaluer la viabilité des organes avant de les prélever”.

Continuez à parler du don d’organes autour de vous, autant pour la guérison de malades que pour remercier les donneurs et leurs familles.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://meslivres2016.jimdo.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.