Alors que l’apologie de la sexualité fait couler de l’encre dans les médias notamment à l’arrivée des grandes vacances, le baiser qui est pourtant le premier lien intime entre deux personnes, est quelque peu laissé pour compte.

Et pourtant, fait d’une variété infinie d’expressions allant de la plus douce à la plus “hot”, le baiser vaut bien qu’on lui consacre quelques lignes.

Si, biologiquement parlant, un baiser c’est 9 mg d’eau, 700 mg d’albumine, 1,7 mg de matières grasses, 0,4 mg de sels et 100 mg de substances organiques et des milliards de bactéries qui sont échangées entre les partenaires… le baiser hante depuis toujours la plume des écrivains et des poètes. Gourmandise amoureuse par excellence, il ne nous laisse jamais pas de marbre.

Cause de nos premiers émois, à tout âge, le baiser trouble autant le cœur que le corps. Cette caresse est à la fois emplie de mystère et de simplicité.

Il trouble l’adolescence et il suscite bien des interrogations. Qui ne s’est pas inquiété de rater son premier baiser ou d’essuyer un refus lors d’une première tentative ?

Le baiser est avant tout l’expression de nos sentiments vis-à-vis d’une autre personne, le miroir de notre âme au plus pur de ce qu’elle est. Pas de technique, pas de combine… il ne s’exprime pleinement que lorsqu’il est en harmonie avec ce que l’on ressent. Khalil Gibran l’a très bien écrit dans l’œil du prophète (1991), « Le premier baiser, c’est le lien entre le silence des sentiments et leur mélodie. »

C’est d’ailleurs pour cette raison que les prostituées réservent leurs baisers à leurs seuls amoureux. Vendre leur corps est une chose, vendre leur âme en est une autre.

Lent ou trop rapide, doux ou trop brutal, attentionné et ou trop intrusif, il en dira long sur les pratiques sexuelles de votre nouveau/nouvelle partenaire avant même d’aller plus loin. D’ailleurs, si l’on n’aime pas embrasser quelqu’un, il y a de fortes chances pour que l’on n’aime pas faire l’amour avec lui.

Il existe une tendance forte de notre époque qui consiste à croire que tout s’explique par la biologie, et à nous ramener à notre animalité. Et pourtant, une chose remarquable, le baiser n’appartient qu’à l’homme et ne répond à aucun besoin physiologique autre que celui d’exprimer intimement nos sentiments et notre désir à une personne et à susciter les siens en retour.

Le baiser reste noble dans sa nature et est certainement l’expression la plus pure et la plus révélatrice des sentiments partagés entre deux personnes. Il durera pendant toute la durée de leur couple bien après que leur sexualité se soit assagi avec le temps.

Gageons que notre société hyper sexualisée ne dénature pas son sens profond au fil des générations à venir.

UnDeuxToi – site de rencontre sérieux

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.undeuxtoi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.