Le déploiement de la 5G est un projet de longue date pour les opérateurs du monde entier, qui a débuté en 2016. Quatre ans plus tard, ce nouveau réseau n’est pas encore totalement installé dans nos pays, notamment en France. Pourtant, les entreprises de télécoms s’inquiètent de ce retard, puisqu’ils comptent en partie sur cette technologie pour relancer leur économie. De plus, certains pays comme la Chine ou les États-Unis ont poursuivi le déploiement du réseau 5G malgré l’épidémie de Covid, espérant s’appuyer sur cette innovation pour prospérer après la pandémie. Mais alors, pourquoi certains pays européens sont-ils à la peine dans le développement de cette nouvelle technologie ?

Les effets du Covid-19 sur le déploiement de la 5G en Europe

Si le projet 5G a débuté en 2016 pour la plupart des entreprises du domaine, il n’a commencé à se concrétiser qu’à la fin de l’année 2019. En effet, les premières tours de télécoms 5G ont été installées à l’aube de 2020, avant même l’épidémie de coronavirus. Malheureusement, le confinement obligatoire et la pandémie de Covid-19 ont eu des effets néfastes sur bien des secteurs. De son côté, la communication a notamment souffert de cet arrêt temporaire de l’économie. En France, la plupart des opérateurs ont pris du retard sur l’installation des tours dédiées et donc sur le déploiement de la 5G. 

 

Cependant, les experts remarquent que l’on ne peut pas uniquement blâmer l’épidémie de Covid-19 quant au retard de la 5G dans l’hexagone. Le déploiement de cette technologie était effectivement à la traine, avant même que le confinement ne soit établi. En mars, le fabricant Huawei alertait justement les opérateurs quant à leur manque d’investissement en la matière. Quelques semaines plus tard, ces derniers ont dû officiellement repousser l’installation des tours de communication 5G. De la même manière, la procédure d’attribution des fréquences 5G a bien évidemment été reportée. À l’inverse, certains pays comme le Japon, la Chine, la Corée du Sud et les États-Unis ont pris de l’avance.

L’inquiétude des opérateurs quant au déploiement de la 5G

 

En fait, le confinement obligatoire des populations a été bénéfique pour certains opérateurs. Aux États-Unis, les entreprises spécialisées expliquent que l’installation des tours 5G a été facilitée par les déplacements limités des citoyens. Verizon, AT&T et T-Mobile auraient même pris de l’avance sur leur calendrier, grâce à cette situation extraordinaire. De leur côté, nos opérateurs français sont encore aux prises avec l’Arcep pour la distribution des fréquences 5G. Néanmoins, quelques opérateurs commencent à annoncer leurs forfaits 5G ainsi que leurs appareils compatibles, comme vous pouvez le voir sur le site mezabo.fr qui compare tous les forfaits mobiles 4G et 5G.

 

Malgré les espoirs des entreprises concernant le déploiement de la 5G en France, celles-ci ne sont cependant pas dupes. Cette nouvelle génération de réseau ne sera effectivement pas fonctionnelle avant la fin de l’année 2020. Pourtant, certaines compagnies comme Orange prévoyaient de lancer leurs premiers forfaits 5G « au printemps 2020 ». Ce retard de près d’un an représente donc une énorme perte économique pour l’opérateur. Aussi, il en va de même pour la plupart des firmes du pays. S’ils ont commencé à augmenter le prix de leurs forfaits pour amortir le coût de la 5G, ils prévoient certainement de lourdes pertes sur le plan financier. 

Un déploiement de la 5G progressif en France

C’est au mois de septembre 2020 que les opérateurs français pourront enfin participer aux enchères sur l’attribution des fréquences 5G. Plus de six mois après la date prévue, ces entreprises pourront ainsi sortir un peu la tête de l’eau. Le déploiement du réseau aura, certes, pris du retard, mais pourra au moins se faire. D’ailleurs, celui-ci ne débutera que dans les deux derniers mois de l’année. À l’origine, l’Arcep prévoyait de demander aux opérateurs la couverture d’au moins deux grandes villes par pays membre de l’Union européenne. Cependant, cette requête est impossible pour la plupart des compagnies françaises. On s’attend donc à ce que la 5G ne commence à s’étendre sur le territoire qu’en 2021.

 

À ce propos, les experts se disent d’ailleurs assez pessimistes quant au déploiement de cette nouvelle technologie. En effet, les prémices du réseau 5G ne serviront qu’aux grandes entreprises, voire au domaine industriel. Cette innovation sera effectivement inutilisable par la plupart des citoyens, au début. De la même manière, elle ne sera évidemment déployée que dans les plus grandes villes. Les personnes vivant en milieu rural devront donc attendre plusieurs années avant de pouvoir en bénéficier. D’ailleurs, les opérateurs ont désormais étendu leur calendrier de déploiement de la 5G jusqu’en 2030. Avant l’épidémie, ils prévoyaient une couverture totale du réseau français d’ici la fin 2025. Désormais, il semblerait que leurs plans aient été plus que retardés. Les spécialistes estiment justement qu’en 2025, la 5G ne sera disponible que pour les deux tiers de la population de l’hexagone. Il nous faudra donc être patients avant de pouvoir profiter pleinement de cette cinquième génération de réseau.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.