Le mariage fou du football et des NFT

0
67

Le football est une industrie qui amasse des milliards depuis des décennies, et la crypto-monnaie vient juste de commencer ! Les jetons non-fongibles, sortes de jetons virtuels achetés sur les plateformes,  se sont développés dans le monde du foot à vitesse grand V.

Cet article est l’occasion de passer en revue les divers NFT qui ont trait à l’industrie footballistique et le monde du pari football. Il est évident que les grands clubs se sont penchés sur l’occasion et commencent à vendre tout et n’importe quoi, et à prix d’or. Passage en revue des dernières folies NFT dans le monde du foot.

Le PSG s’engouffre dans la brèche avec un token performant

Les NFT sont une histoire de gros sous, et les clubs les plus riches n’ont pas l’intention de tuer la poule aux oeufs d’or, à l’image du Paris Saint Germain qui ont offert à des supporters japonais la possibilité de rencontrer ses stars comme Lionel Messi et Kylian Mbappé lors de la tournée du club au Pays du soleil levant en juillet dernier. POur rencontre ces stars, certaines personnes ont déboursées plus de 200 000 € sous forme de NFT leur donnant de nombreux avantages VIP.

Le PSG a parfaitement entériné les avantages des cryptos au point de créer son propre jeton qui réalise aujourd’hui des performances plutôt solides malgré un marché des crypto-monnaies moribond. Ce succès, le PSG le doit aux fans toujours plus accrocs aux produits dérivés.

Sorare, la plateforme de cartes à collectionner qui connait des records

Sorare est un peu l’album Panini des temps modernes, puisqu’il propose aux joueurs de collectionner des cartes de footballeurs virtuels afin de spéculer sur leur valeur future. La plateforme, pas encore considérée comme un jeu d’argent malgré les millions qu’elle amasse – a connu un pic de fréquentation depuis 2021, et des millions de joueurs s’arrachent les cartes qui sont toutes dotées d’un certificat d’authenticité infalsifiable basé sur la blockchain.

Parlons chiffres pour frapper fort, car la carte la plus chère est celle d’Erling Haaland, vendue pour plus de 600 000 € suivie de près par celle de Ronaldo qui s’est arraché pour 400 000 €. Les tarifs de ces cartes n’ont d’autre valeur que celle qu’on leur donne, et pour l’instant, la plateforme est partie pour battre des records.

Pour l’instant, Sorare est ouvert aux mineurs et bénéficie d’une zone grise juridique au niveau de la fiscalité. Un état de fait qui ne devrait pas durer si l’Autorité Nationale des Jeux y met son grain de sel en déclarant la plateforme comme un site de paris, ce à quoi elle ressemble à bien des égards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.