Les robots collaboratifs sont une invention relativement nouvelle dans l’industrie des robots, mais il existe déjà plusieurs types de robots différents. Leur succès immédiat dans une variété d’industries a stimulé une innovation de produit rapide qui a abouti à quatre principaux types de robots collaboratifs.

Les différents types de robots collaboratifs sont définis par leurs fonctionnalités de sécurité et de programmation ou par la manière dont ils évitent les rencontres potentiellement dangereuses avec les travailleurs humains. Chaque type de robot collaboratif utilise des méthodes et des technologies uniques pour maintenir un espace de travail sûr – cette différence définit les environnements pour lesquels ils sont les mieux adaptés.

Qu’est-ce que Robot collaboratif?

Le robot collaboratif, également connu sous le nom de Cobot, est un robot capable d’apprendre plusieurs tâches pour aider les gens. En revanche, les robots autonomes sont programmés pour répéter une tâche, travailler indépendamment et rester immobiles.

Les progrès de la technologie mobile, de la vision industrielle, de l’informatique cognitive et de la technologie tactile (y compris l’évitement des collisions) permettent aux petits robots peu performants d’être conscients de leur environnement et d’effectuer en toute sécurité plusieurs types de tâches à proximité des travailleurs humains. Lorsqu’un Kobot travaille côte à côte avec un humain, il peut rapidement apprendre des tâches grâce à la démonstration et à l’apprentissage par renforcement.

Au moment de cet article, la plupart des robots industriels sont encore autonomes. Ils sont chers, grands et sont derrière des barrières pour des raisons de sécurité.

4 principaux types de robots collaboratifs

Selon l’ISO 10218 parties 1 et 2, les quatre types de robots collaboratifs sont définis comme l’arrêt surveillé de sécurité, la vitesse et la séparation, la limitation de puissance et de force et le guidage manuel.

Arrêt surveillé par la sécurité: les robots collaboratifs, définis comme un arrêt contrôlé par la sécurité, sont destinés à des applications avec une interaction minimale entre le robot et les travailleurs humains. En règle générale, ces types de robots collaboratifs utilisent en fait un robot industriel avec un certain nombre de capteurs qui arrêtent le fonctionnement du robot lorsqu’un humain entre dans la zone de travail.

Vitesse et séparation: ces types de robots collaboratifs sont similaires aux robots collaboratifs à surveillance de sécurité, car ils arrachent un robot industriel. Cependant, les robots collaboratifs pour la vitesse et la séparation utilisent des systèmes de vision plus avancés pour ralentir les opérations lorsqu’un travailleur humain s’approche et arrêter complètement les opérations lorsqu’un travailleur est trop près du robot.

Puissance et limitation de puissance: ces types de robots collaboratifs sont construits avec des coins arrondis et une gamme de capteurs de collision intelligents pour détecter rapidement le contact avec un travailleur humain et arrêter le fonctionnement. Ces robots collaboratifs, qui utilisent des bras robotiques collaboratifs, ont également des limites de force pour garantir que les collisions ne risquent pas de provoquer des blessures.

Guidage manuel: Ces robots collaboratifs sont équipés d’un appareil portatif avec lequel un opérateur contrôle directement le mouvement du robot en mode automatique. En mode automatique, le robot qui effectue une collaboration guidée à la main ne réagit qu’à l’entrée de commande directe de l’opérateur. De cette manière, par exemple, le robot peut supporter le poids d’une pièce lourde pendant que l’opérateur la positionne, réduisant ainsi le risque de blessures répétées pour l’opérateur suite à des charges répétées. Des compétences similaires peuvent être utilisées pour «enseigner» ou programmer un robot.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.