Au tout début de sa conception, le drone a été conçu pour des fins militaires notamment pour la surveillance de certaines zones de guerre à risque. Mais depuis quelques années, son utilisation s’est démocratisée. Drone de loisir accessible au grand public, drone professionnel utilisé dans divers secteurs d’activités, l’usage du drone n’a désormais plus de limite que l’imagination de son utilisateur.

Des images et des vidéos exceptionnelles

Des modèles construits avec les dernières avancées technologiques, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour concevoir des drones capables d’offrir, entre autres, des images de grande précision et une qualité vidéo de haute performance.

Le choix peut se faire entre un drone de prise de vue :

  • Avec caméra intégrée tel que le Phantom 4 Pro de la marque DJI. Un modèle spécialement conçu pour les professionnels, il permet de prendre des photos de haute définition à 20 mégapixels et des vidéos en 4K avec 60 ips.
  • Capable d’embarquer un appareil photo numérique de type réflex GoPro, tel que le DJI Phantom 3.

Ils séduisent tout particulièrement par leur capacité à pouvoir accéder à des zones difficiles d’accès, voire même inaccessible aux photographes tels que des zones de conflit, des terrains accidentés ou en haute altitude et cela en capturant des images à 180° ou encore à une altitude de 4000 mètres.

Il n’est pas ainsi étonnant si le drone s’invite dans presque tous les domaines et secteurs d’activités, en ne mentionnant que le transport, l’audio-visuel, le tourisme, l’agriculture, le bâtiment, l’immobilier, la sécurité et bien d’autres encore.

Au service de l’agriculture de précision

Outre l’usage du drone dans la surveillance des plantations et des propriétés, le champ d’application du drone agricole s’étend désormais sur une utilisation plus précise notamment pour collecter des données afin d’identifier les besoins spécifiques des terres à cultiver, de constater rapidement l’étendue des dégâts causés sur une parcelle en cas de sécheresse ou d’inondation, de cartographier les terrains et bien d’autres.

L’audio-visuel

Le secteur de l’audio-visuel et des médias font recours aux multirotors pour réaliser des documentaires, des films ou encore pour couvrir des événements sportifs comme le Tour de France ou les J.O de Sotchi en 2014. Le journalisme par drone par exemple connait également un nouvel essor grâce à une prise de vue aérienne sur un plan large des manifestations. Cette dernière qui a été auparavant réalisé à bord d’un hélicoptère, délaissé au profit du drone à cause de son coût d’utilisation trop élevé.

Redynamiser le secteur du tourisme

Une prise de vue exceptionnelle du Tour Eiffel et de ses environs, ou du Château de Versailles, le drone a permis de valoriser ses patrimoines architecturaux en réalisant des clichés inédites, capturés sur tous les angles de vue.

La sécurité

A titre d’exemple, des grands opérateurs comme SNCF ou EDF font recours au drone pour la surveillance, l’inspection et la maintenance de leurs infrastructures. En effet, étant donné leurs réseaux d’infrastructure qui s’étendent sur des milliers de kilomètres, le drone permet de survoler et de rechercher rapidement d’éventuels incidents techniques.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.