usurpation d'identité
Crédits : Twenty20

Avec les services de paiements en ligne, la dématérialisation des démarches administratives, ainsi que les informations personnelles sur Internet, les cas d’usurpation d’identité sur le crédit de consommation ne sont pas rares. On constate particulièrement l’imitation de la signature d’un conjoint sur le contrat ou la constitution d’un faux dossier d’emprunteur. Face à ces situations, qu’est-ce qu’il faut alors faire ? Tout de suite la réponse.

L’usurpation d’identité à un crédit à la consommation

La particularité du crédit à la consommation est qu’il est facile de l’obtenir, il faut seulement quelques justificatifs. Ainsi, ce type de crédit intéresse beaucoup de personnes, et pour cause, les plateformes en ligne le proposant se sont multipliées. Si un usurpateur peut facilement avoir les papiers d’identité et les fiches de paie, il peut aussi en faire de même avec les organismes prêteurs. Donc, il pourra en toute facilité demander un crédit à la consommation en ligne d’un montant de quelques euros, car ça ne demande qu’un RIB et un papier d’identité. En cas de piratage qui entraîne le vol de données sensibles, la victime recevra un mail indiquant l’obtention du crédit qu’il n’a jamais demandé ou remarquera des mouvements sur son compte bancaire, les mensualités. Les impacts de cette situation sont conséquents, car elle risque une inscription au FICP ou au FCC de la Banque de France suivant le type d’incident de paiement. Si l’usurpateur a souscrit un crédit à la consommation au nom d’un particulier et que ce dernier n’a pas les fonds pour le rembourser, il est malgré lui engagé dans l’incident de paiement. Donc, il peut être fiché à la Banque de France, et c’est un énorme problème dans sa vie, notamment dans la gestion du compte bancaire (impossibilité de découvert ou de souscription à tout autre crédit). Vu que c’est grave, il est nécessaire d’agir rapidement. Expert en écritures et documents peut être contacté.

Ce qu’il faut faire

usurpation, crédit à la consommation
Crédits : Twenty20

Si vous constatez des mouvements inhabituels sur votre compte bancaire ou que vous avez reçu un mail douteux, l’usurpation d’identité à un crédit à la consommation est possible, et vous devrez réagir dans l’immédiat. Vous devrez porter une pré-plainte en ligne, sur le site gouvernemental dédié à ça. Demandez un rendez-vous pour démontrer l’usurpation d’identité à un crédit à la consommation en amenant des preuves. Faire expertiser une signature est une bonne idée. Ensuite, il faut approcher la Banque de France pour connaître le crédit non souscrit volontairement et l’existence d’un fichage FCC et FICP. Quand l’usurpation est confirmée, vous pouvez maintenant porter plainte au commissariat en donnant le nom de la banque où le crédit a été souscrit, elle établira après un procès-verbal. Malheureusement, c’est compliqué et long d’obtenir une réparation et de rattraper l’usurpateur d’identité cependant, il est possible d’approcher le Service d’aide au recouvrement des victimes d’infraction pour avec un dédommagement. Vous aurez un remboursement partiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.