Des cigarettes électroniques, en 2020, il en existe des centaines, pour ne pas dire des milliers. Face à ce choix qui laisse le nouvel arrivant potentiel dans la vape tellement indécis qu’il ne peut faire le premier pas, il faut parfois être péremptoire et affirmer de façon simple le choix le plus évident pour une cigarette électronique.

Ce choix sera la cigarette électronique myblu. Nous allons évidemment voir pourquoi, en procédant par élimination. Tout d’abord, elle propose un design assez élégant. Cela ne devrait pas être un argument principal mais dans notre société, nos rapports aux objets sont devenus importants. Essayez de porter une paire de lunettes pour laquelle vous n’auriez pas eu un coup de cœur, d’adopter un smartphone dont vous n’aimeriez pas la couleur ou une voiture pour laquelle il n’y aurait pas eu de crush… Il en va de même pour une cigarette électronique. myblu est sobre, passe-partout, propose un joli nuancier de couleurs.

Toujours dans une approche esthétique mais pas seulement, la cigarette électronique ne doit pas être encombrante. Pendant des années, ça a été la surenchère, la course à l’autonomie (de plus en plus de batterie) et de la contenance. En définitive, on a surtout de plus en plus de vapeur et c’est parfois très mal perçu dans la rue par exemple ou les possesseurs de machines à grosse vapeur reçoivent des regards noirs de ceux qui les croisent. Logiquement, un modèle encombrant est aussi plutôt lourd et aura tendance à déformer vos poches. Pour toutes ces raisons, myblu tire réellement son épingle du jeu.

La cigarette électronique en 2020 se doit également d’être simple d’utilisation. Pas de boutons multiples, d’écran large aux informations parfois ésotériques. Ce modèle fonctionnera à l’aspiration, tout simplement. Impossible de faire plus simple. Seule chose à laquelle il faille penser : recharger la batterie de temps en temps. Mais là encore, le système est plutôt bien pensé et offre la possibilité de ne pas vaper beaucoup.

En effet, le système myblu fonctionne par capsule que l’on insère dans la batterie, on en change quand elles sont vides, c’est aussi simple que cela. Mais le choix des capsules est désormais assez vaste. On peut opter pour des sels de nicotine ou de la nicotine traditionnelle. La grande différence avec les sels, c’est que l’on peut prendre des dosages élevés sans que l’on ne ressente un effet trop fort en gorge. En revanche, un taux élevé de sels de nicotine rendra chaque aspiration plus efficace. Donc, inutile d’en prendre de nombreuses. On économise ainsi sa batterie et même avec son autonomie raisonnable, on peut passer de très nombreuses heures sans recharger. Il existe aussi plusieurs dosages de nicotine qui conviendront en fonction des attentes de chacun.

Une chose est certaine : myblu est le matériel le plus simple pour une entrée dans la vape car pratique et proposant un grand nombre de taux de nicotine mais également de saveurs. Autre intérêt et non des moindres : on en trouve partout que ce soit chez les buralistes (des dizaines de milliers de points de vente) mais également dans les boutiques spécialisées. Impossible de ne pas retrouver votre saveur préférée, quel que soit le jour de la semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.