crédits : eric fort

En prélude à toute vente de biens immobiliers, il est indispensable au propriétaire d’effectuer un diagnostic immobilier. En réalité, le diagnostic immobilier est une démarche par laquelle un diagnostiqueur (particulier ou professionnel) procède à l’évaluation du bâtiment en tenant compte des critères adaptés. Cela permet d’octroyer une certification au propriétaire, lui permettant de vendre le bien. Découvrez ici les diagnostics qui entrent en jeu lors de cette évaluation.

En quoi consiste un diagnostic immobilier ?

Avant de mettre n’importe quel bâtiment ou un bien immobilier en vente, il est important d’évaluer l’état général de ce dernier. Et pour ce faire, il faut la réalisation des diagnostics immobiliers. Ces derniers consistent à établir des analyses techniques du logement qui vont s’appesantir sur l’état actuel des équipements du logement. C’est également un document qui va permettre d’informer les potentiels acquéreurs du bien sur les caractéristiques de celui-ci. Il se réalise par des professionnels de la région où se situe le bien. Par exemple, s’il est situé à Bordeaux, le Diagnostic immobilier Bordeaux sera à même de mesurer les éventuels risques ainsi que les mesures de sécurité des installations. Cependant, l’établissement du diagnostic dépend du type de bien vendu (copropriété ou maison individuelle) et de la date du permis de construire.

Les différents diagnostics immobiliers réalisés

Bien que concourant au bien-être de l’acquéreur, la liste des diagnostics immobiliers n’est pas exhaustive. Elle dépend en effet du type de bien que vous souhaitez céder. Parmi les nombreux diagnostics immobiliers figurent le :

  • Diagnostic amiante, plomb : permet de détecter les traces d’amiante et de plomb et les risques d’expositions et de contamination au sein de la maison ainsi que pour les toits, conduits, façades, etc.
  • Diagnostic assainissement non collectif : permet de vérifier si la maison est raccordée aux égouts et s’assurer que les eaux usées sont toutes évacuées aux égouts, sans risques de pollutions
  • Diagnostic électricité, gaz : permet de s’assurer de la conformité du gaz et de l’électricité surtout chez les maisons de plus de 15 ans, avec les nouvelles normes en vigueur.
  • Diagnostic ERP (état des risques de pollution) : ce diagnostic permet de connaitre les différents types de pollutions auxquelles est exposé l’acquéreur (naturels, miniers, technologiques, sismiques, etc)
  • Diagnostic loi Carrez : applicable aux biens en copropriété et permet de calculer la surface privée du logement qui sera en possession de l’acquéreur.

Il existe également le diagnostic nuisance sonore aérienne, le diagnostic termite, etc.

En somme, avant de vendre un bien immobilier, il faut établir certains diagnostics qui caractérisent l’état du bien. Ces évaluations se font en fonction du type de bien, qu’il soit vendu en copropriété ou en maison individuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.