Le milieu de la restauration est loin d’être facile : par exemple, en 2016, 15 restaurants en moyenne fermaient chaque jour en France. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les restaurateurs doivent éviter certains écueils à tout prix. Voici une petite liste des erreurs à ne pas commettre pour ouvrir un établissement à succès :

1.   Mal choisir l’emplacement de son restaurant

Choisir un emplacement stratégique est crucial. Un restaurant peu accessible, étouffé par sa concurrence ou encore situé dans un quartier peu fréquenté par sa clientèle cible a peu de chances de réussir, vous en conviendrez.

2.   Sous-estimer l’importance du business plan

Savoir bien cuisiner est indispensable pour qu’un restaurant ait du succès, mais c’est loin d’être suffisant. Sans un business plan solide, vous êtes quasiment assuré(e) de mettre la clé sous la porte avant d’être devenu(e) rentable. Effectuer une étude de marché, établir des projections sur l’ensemble des coûts que le restaurant devra gérer, déterminer quand et comment vous pourrez générer du profit… Non seulement ces démarches sont vitales pour monter des stratégies gagnantes et assurer la bonne santé financière de votre affaire, mais elles constituent aussi des preuves de sérieux et permettront aux banques de débloquer les fonds nécessaires à la survie de votre établissement pendant les premiers mois voire les premières années.

3.   Manquer de vision

Si les restaurants conceptuels sont très en vogue aujourd’hui — la tendance du monoproduit rencontre beaucoup de succès, par exemple — ce n’est pas un hasard. Pour se distinguer de la concurrence, il faut adopter un positionnement clair, qui ressorte dans tous les aspects de votre établissement (la nourriture, le décor, le mobilier, l’atmosphère). Cette cohérence permet à votre restaurant de se donner une véritable identité.

Pour trouver sa « vision », il existe plusieurs méthodes, qu’il est d’ailleurs judicieux de combiner :

  • Chercher à combler le besoin d’une population spécifique (qui devient alors la clientèle cible) en apportant une vraie valeur ajoutée
  • Répondre à la question « pourquoi viendrait-on dans cet établissement et pas un autre ? »
  • Puiser dans les motivations à l’origine de votre désir d’ouvrir un restaurant (qui doivent être autres que « gagner de l’argent »)

4.   Être incapable de s’adapter

Flexibilité et réactivité sont à présent les maîtres-mots de nombreuses entreprises à succès. De même, un restaurant totalement réfractaire au changement se ferme de nombreuses portes.

  • Ne pas cultiver sa présence en ligne (sur les réseaux sociaux, sur un site Internet dédié, sur Google My Business) est une excellente façon de se faire doubler par la concurrence.
  • Un menu trop fixe ne répond pas à des besoins comme la saisonnalité, les restrictions alimentaires ou les régimes particuliers. Pire, une carte qui ne se renouvelle pas risque de continuer de proposer des plats à la fois coûteux à produire et peu populaires — donc très peu rentables pour votre entreprise. https://www.lightspeedhq.fr/restaurant/

Une des meilleures façons d’embrasser ce besoin d’adaptation, c’est d’adopter des solutions technologiques. Un exemple ? La caisse enregistreuse sur iPad. Comme ce type de système de caisse fonctionne grâce au cloud, il est hautement flexible et interactif : un restaurateur peut changer son menu en quelques clics, collecter puis comparer des données extrêmement utiles (popularité des plats, coûts des ingrédients, informations sur la clientèle) ou encore faciliter comme jamais la prise de commande et l’organisation du personnel.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.