Les emballages alimentaires, qu’ils soient en carton, en plastique, en composite et multi-couches, en papier, en métal, en verre, en textile, en aluminium, en fer-blanc… sont fait pour contenir et pour transporter des denrées alimentaires sans risque de contamination, mais également, pour les protéger, pour les isoler dans leur environnement et pour les conserver.

Pour la petite histoire

Cela fait plusieurs centaines d’années que l’on a recours aux emballages alimentaires : gobelets en plastique ou en carton, cornets ou pochettes à frites, boîtes à burger, barquettes en aluminium, sacs kraft, pots à dessert en plastique, pots à soupe en carton, papiers mousseline, films alimentaires, bols salade en carton ou en plastique et bien d’autres encore. Leur évolution s’est beaucoup marquée par la révolution industrielle au cours du 19e siècle et est accompagnée par l’exode rural qui a influencé l’augmentation de la demande au sein des villages qui étaient autrefois autosuffisants. Cette révolution a aidé au développement des commerces de vente de nourriture et de biens de consommation pour une nouvelle classe ouvrière en pleine expansion. Avec la mondialisation du commerce, les emballages alimentaires s’inscrivent désormais dans les besoins de préserver les aliments plus longtemps. Les emballages aliementaires qui contiennent de façon temporaire les aliments sont formés par de nombreuses composantes de formes, de matériaux et de fonctions pour répondre aux besoins d’un produit en particulier, car ils ne doivent pas nuire à la santé humaine.

Les emballages adaptés aux denrées alimentaires

Les aliments sont périssables sous l’influence du temps et de l’environnement, et leur détérioration découle d’une action biologique et physicochimique. Leur conservation implique donc d’empêcher le développement des champignons, des bactéries et d’autres micro-organismes et de retarder l’oxydation des graisses qui entraîne le rancissement ainsi que l’autolyse par les propres enzymes des cellules de l’aliment. En contrôlant ces niveaux de dégradations, il est donc possible d’avoir une durée de vie plus longue. Les méthodes de conservation sont le séchage, la congélation, la mise sous vide, la pasteurisation, l’appertisation, l’irradiation et l’ajout d’agents conservateurs. Pour le goût, la salaison et le fumage font aussi partie de ce processus. Une fois le procédé de conservation terminé, l’emballage va protéger et conserver les aliments sans risque pour les consommateurs et dans un délai acceptable.

Les barquettes en aluminium, les emballages alimentaires phares dans notre société

Légèreté et facilité de recyclage, ce sont les atouts de l’aluminium, ce qui fait que c’est un matériau d’emballage qui a un avenir prometteur. Souples ou rigides, les les barquettes en aluminium sont très fonctionnelles et sont partie intégrante de notre quotidien, car elles nous aident à préserver nos denrées alimentaires. Elles sont pratiques et fiables, et c’est pour cela qu’elles sont le plus souvent utilisées dans les magasins d’alimentation, les cafés et les bistrots. Les barquettes en aluminium conviennent donc aux aliments destinés à être surgelés, grillés, cuits ou conservés au frais. Elles se déclinent sous différentes formes, couleurs et tailles. Elles peuvent s’utiliser dans différents contextes sans avoir à se préoccuper de la salubrité. De plus, l’aluminium facilite le transport de la nourriture tout gardant au frais son arôme et son goût. Mais ce n’est pas tout, ce matériau entre dans le four à micro-ondes ou dans le réfrigérateur, car il tolère les températures extrêmes.

Source de l'article :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE