Tous pour la mobilité durable

Dans notre société, le transport de biens ou de personnes tient un rôle majeur, car les loisirs, les activités, la production et les affaires quotidiens sont tous rattachés au mouvement, et cela a significativement participé à la croissance des échanges et de la mondialisation. Mais à l’heure où la responsabilité sociale et le développement durable font débat, la mobilité durable ou l’écomobilité est la meilleure transition énergétique.

 

Qu’est-ce que la mobilité durable ?

Les pratiques de mobilité actuelles ont un impact majeur sur la santé humaine, sur l’environnement et sur les budgets des ménages. Avec les différentes nuisances en rapport à l’usage intensif des véhicules particuliers, on constate un grand accroissement des émissions de polluants, des bouchons, des bruits… Ainsi, l’écomobilité ou la mobilité durable consiste à proposer des moyens de déplacement alternatifs ou plus doux qui ne mettent plus en danger l’écosystème et la santé publique. Mais il faut garder à l’esprit qu’ils doivent être accessibles à tous, faciles d’accès et économiques. Que l’on fasse un déplacement court ou long, il y a toujours des alternatifs aux voitures comme la marche à pied, le covoiturage, le vélo, le bus roulant au gaz naturel, les rollers, les tramways silencieux…

 

La mobilité durable, le vélo et la marche comme les moyens de transport alternatifs

Pour les courtes distances, la marche ou le vélo sont parfaits. En plus d’être économiques, ces modes de déplacement moins dévastateurs pour l’environnement sont bons pour la santé et pour l’environnement. La marche est le moyen de déplacement le plus performant surtout pour les trajets de moins d’un kilomètre, tandis que le vélo qui ne pose pas de problème de stationnement est excellent pour les trajets de moins de 5 km. À assistance électrique ou non, le vélo commence à séduire les Français avec l’essor de stations libres dans plusieurs agglomérations.

 

La mobilité durable, les transports en commun

Dans une démarche de mobilité durable, les transports collectifs sont aussi de bons alternatifs à la voiture individuelle. D’ailleurs, ils émettent 3 fois moins de polluants et de gaz à effet de serre. Également, ils sont plus économiques, c’est 20 fois moins cher que la voiture individuelle d’après l’ADEME ou l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. Notons aussi qu’on n’est plus soumis au stress de la conduite en ville. Pour favoriser ce mode de déplacement alternatif, certaines entreprises remboursent la totalité des abonnements.

 

La mobilité durable, l’autopartage ou le covoiturage

Avec le succès de Blablacar, le covoiturage est un phénomène grandissant qui a l’avantage d’être économique, convivial et respectueux de l’environnement. Cela minimise le nombre de voitures en ville et le besoin de stationnement. Pour l’autopartage, il connaît aussi beaucoup de succès grâce à la création des services dans les grandes villes comme l’Autolib dans la capitale française. Il libère significativement l’espace urbain, mais il faut faire une réservation à l’avance. Toutefois, ce système de location de voiture qui est économique et écologique se fait seulement entre particuliers.

 

Davantage d’informations avec Be Bike, la nouvelle application de location de vélos entre particuliers.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.