optimisation entrepôt
Crédit : Twenty20

Pour la performance d’une entreprise, la gestion et l’optimisation de l’entrepôt sont désormais primordiales en effet, ça permet d’avoir un gain de productivité, un gain de temps et un gain en efficacité. Mais encore, une meilleure organisation de l’entrepôt permet de réduire les erreurs pendant la préparation des commandes. Si vous souhaitez optimiser votre entrepôt, tenez compte de nos judicieux conseils.

Les produits à stocker

Pour optimiser l’aménagement de votre entrepôt, vous devrez d’abord bien connaître vos besoins en termes de surface, et c’est suivant le nombre de commandes. Est-ce que vous avez besoin d’une petite logistique, d’une logistique structurée, d’une logistique industrialisée ou d’une externalisation logistique ? Vous devrez également bien déterminer les produits que vous allez y stocker. Il faut voir le mode d’entreposage, car il est possible de stocker les articles à la caisse, à l’unité ou par palettes. Après, il est essentiel de prendre en compte le poids et la forme des produits stockés. Ces caractéristiques vont permettre d’orienter certains choix logistiques comme le type de rayonnage, la surface d’entreposage ou le mode de manutention. Certaines tâches peuvent aussi être optimisées par un logiciel de gestion de stock.

Les méthodes ABC et LIFO et FIFO

Lors de l’aménagement de votre entrepôt, l’optimisation passe par la méthode ABC en stockant les produits suivant leur taux de rotation. Elle repose sur 3 principes : les marchandises A avec un taux de rotation de 80 % et 20 % des références, les marchandises B avec un taux de rotation de 15 % et 30 % des références ainsi que les marchandises C avec un taux de rotation de 5 % et 50 % des références. Cette méthode place les marchandises A à proximité des entrées et des sorties et les marchandises C au fond de l’entrepôt. L’autre méthode est celle du LIFO (Last In, First Out) et FIFO (First In, First Out).

L’environnement de travail

L’optimisation de votre entrepôt demande l’élimination des déplacements inutiles ou non efficaces. Il faut optimiser les chemins de picking logistique. Ensuite, il faut penser à réduire le port de charges lourdes ou les manipulations superflues de cartons. Pour ça, il est essentiel de bien équiper l’entrepôt : transpalettes, chariots élévateurs, convoyeurs… Après, il est indispensable d’utiliser des équipements de qualité comme les écrans, les lecteurs de codes-barres, les balances, les cartons, les étiquetages… On n’oublie pas de structurer les espaces dans l’entrepôt (rayonnage, zone de magasin, zone de surstock, zone de préparation de commandes, zone froide, zone de convoyage, zone d’arrivées et d’acheminement…). Il faut bien délimiter les espaces pour une bonne gestion des flux.

Nos derniers conseils

entrepôt
Crédit : Twenty20

Pour bien optimiser votre entrepôt, apprenez à organiser et à classer les produits suivant leurs spécificités. Les produits encombrants et lourds demandent une manipulation technique, et les produits personnalisables passent de la zone de stockage à la zone de fabrication jusqu’à la zone d’emballage. Il y a également les produits frais. Cette organisation permet de gagner du temps dans les flux logistiques. Pensez également à spécialiser les tâches pour une gestion d’entrepôt optimisée. Plus les employés connaissent leurs tâches, plus ils travaillent plus vite. N’oubliez pas l’automatisation pour faire intervenir moins de main-d’œuvre humaine. D’ailleurs, ça baisse les erreurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.