L’adolescence est une période où l’on est à la recherche de soi et de ses limites. Or, souvent, les adolescents abordent la vie avec un sentiment d’invincibilité qui peut leur faire courir des risques démesurés, notamment en ce qui concerne la consommation de psychotropes, comme l’alcool et le cannabis. Rassurez-vous, il s’agit d’une attitude tout à fait normale et nécessaire au développement d’une personne. Cependant, en tant que parents, vous restez pour vos enfants le modèle à suivre depuis leur jeune âge. Vous êtes donc en mesure d’influencer leurs choix, même s’ils essayent de vous faire croire tout le contraire.

Exposer les conséquences de l’alcool au volant

Il est important que vos adolescents soient au courant des conséquences de leurs actes afin qu’ils maîtrisent leur sentiment d’invincibilité.

Enfreindre la loi, un pari qui peut coûter cher

Tout d’abord, faites-leur part des actions légales qui peuvent être prises contre eux s’ils se font arrêter. Retrait du permis, amendes salées et augmentation du coût des assurances sont autant d’éléments dissuasifs efficaces à un âge où le budget pour les sorties est assez limité. De plus, aucun ado ne veut avoir affaire à la justice et être accompagné d’un avocat spécialisé en alcool au volant. Ils seront sans doute d’accord avec vous sur ce point.

Trouver un terrain d’entente sur l’alcool

Trouvez un arrangement à l’amiable avec vos enfants pour qu’ils puissent s’amuser tout en respectant la tolérance zéro imposée par les autorités. Plusieurs solutions s’offrent à vous : prendre les transports en commun ou un taxi, coucher chez un ami, avoir un conducteur désigné qui ne boira pas ou même, tout simplement, passer une soirée sobre (ce qui est de plus en plus à la mode). Dans tous les cas, gardez-vous informé du moyen qu’ils choisiront pour rentrer.

Dire la vérité sur les conséquences

Ne cherchez pas à adoucir ou enjoliver les choses, il faut que vos adolescents comprennent que certains actes sont sans retour. Les accidents de la route sont aujourd’hui la première cause de mortalité chez les 15-24 ans. S’ils vous répondent que vous n’avez pas à vous en faire pour eux, expliquez-leur que ce n’est pas seulement leur sécurité qu’ils mettent en jeu en prenant la route après avoir bu, mais aussi celle des autres.

Se mettre au niveau des adolescents pour leur parler des risques de l’alcool au volant

La première chose que l’on apprend en pédagogie est qu’il faut savoir se mettre au niveau de son interlocuteur pour qu’il se sente compris et en confiance. Ne cherchez donc pas à jouer aux tyrans en essayant d’interdire à vos ados de consommer de l’alcool ou d’autres drogues : cette technique est souvent inefficace, puisqu’ils en consommeront de toute façon, et peut même produire un effet inverse, vos ados obéissant à leur désir de liberté. Vous pourriez aussi endommager la communication entre vous, ce qu’il faut à tout prix éviter.

Vos adolescents cherchent l’inclusion en adoptant une attitude « cool », faites-leur part de votre compréhension à ce sujet. Ils seront alors bien plus à même de vous écouter et de prendre vos conseils plus au sérieux. Expliquez-leur que la conduite après consommation d’alcool n’a rien de rassembleur. D’ailleurs, la plupart des gens ne trouvent absolument pas « cool » ce genre de comportement et 98 % de la population dénonce la conduite sous l’influence de l’alcool.

Communiquer avec ses adolescents sur des dangers de l’alcool au volant, une nécessité

L’alcool fait des ravages sur les routes et les accidents dus à une conduite avec des facultés affaiblies sont encore fréquents. Pour éviter que votre enfant ne fasse partie des chiffres de la SAAQ, le mieux à faire est de les mettre au courant des dangers auxquels ils peuvent s’exposer. Ne faites pas de l’alcool un sujet tabou et utilisez ces quelques conseils pour parler à vos ados et les rendre responsables.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : https://riendeauavocats.ca/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.