10 façons de réduire les impayés sur un site internet e-commerce

Les rejets de débit sont un énorme problème sur le marché du commerce électronique et peut être problématique et coûteux, même pour les commerçants en ligne les plus expérimentés. L’utilisation d’une passerelle de paiement en ligne qui a de l’expérience dans le traitement des retours d’impayés peut grandement diminuer la perte de temps et d’argent des commerçants sur une situation contrôlable.

Comme chaque cas d’impayé sont différents les uns des autres, les commerçants ont besoin de travailler avec une passerelle de paiement pouvant gérer les différents niveaux de rejet. Cela permet au commerçant de réduire les taxes perdues concernant les rejets de débit et de tenir leur compte marchant sous la limite permise de rejet de débit. Même si cette situation peut être facilement évité, il est encore fréquent de voir certain commerçant se voir refuser des paiements en ligne de carte de crédit car ils ont dépassé leur limite de rejet de débit.

Le PDG de la passerelle de paiement en ligne Cashtronics explique : « les impayés peuvent être un réel problème pour les commerçants et peuvent être très coûteux, si ils dépassent le pourcentage mensuel autorisé, le commerçant peut subir une coupure de transactions par Visa et Mastercard. Chez Cashtronics nous travaillons main dans la main avec nos clients afin d’éviter les rejets de débit potentiel. »

Voici les 10 lignes directrices que nous recommandons à nos clients afin de réduire les impayés : 1- Politique de remboursement : La politique de remboursement doit être claire, concise et faciles à trouver. Quand il est nécessaire de rembourser un client, le commerçant doit le faire dans une limite de temps respectable et laisser savoir aux clients combien de temps le processus de remboursement prendra. Utilisez un fournisseur de paiement qui a la possibilité de traiter manuellement les remboursements à partir d’un back office, afin que les opérations de remboursements soient apportées rapidement par les commerçants eux-mêmes.
2- Professionnalisme : Les commerçants doivent être clairs avec leurs offres et ne pas tenter l’« escroquerie clientèle » pour faire un bénéfice plus rapide. En fournissant des descriptions et des images du produit précis, il n’y a pas de risque que le client s’inscrive ou achète quelque chose qu’il ne voulait pas, ainsi les impayés sont réduits considérablement.
3- Information de contact : les coordonnées du service clients doivent être facile à trouver, gratuites et proposées sous différentes formes, telles que téléphone, e-mail, un formulaire et un chat en direct.
4- Etat de la commande : Fournir au client le moyen de vérifier l’état de leur commande ainsi qu’un délai approximatif de la date de livraison. S’il y a un retard ou qu’un produit n’est pas ou plus en stock, le commerçant se doit d’informer le client dès que possible.
5- Le relevé de carte de crédit : les commerçants doivent pouvoir choisir un descripteur afin d’apparaitre sur le relevé de carte de crédit client afin qu’il n’y ai pas de confusion lorsque le client vérifie sa déclaration. Un descripteur non reconnu est une des causes les plus communes d’impayés, ainsi les commerçants doivent vérifier avec leur passerelle de paiement la possibilité de choisir leur propre descripteur. Dans le cas où le client ne reconnait pas ce descripteur, le commerçant doit y joindre son numéro de téléphone de sorte à ce qu’il puisse appeler et identifier la facturation plutôt que d’aller directement à sa banque et demander un rejet de débit.
6- La satisfaction des clients : de nombreux rejets de débit sont le résultat d’un client non satisfait de la qualité du produit ou service acheté. Si tel est le cas, les commerçants doivent être prêts à discuter et remédier aux problèmes que les clients ont rencontrés.
7- Les commandes à haut risques : Les commerçants doivent se méfier des commandes de l’étranger à partir de certaines zones à risque élevé telles que l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient, ainsi que des valeurs importantes de commandes demandées à être envoyé dans un délai rapide. Les commerçants doivent aussi se méfier des commandes qui fournissent des adresses de facturation interne avec des adresses d’expédition étrangères car elles sont très souvent frauduleuses. Toute commande suspecte devrait être suivie par un appel téléphonique ou e-mail de vérification, puis annulé, si nécessaire 8- Preuve de la livraison : il est essentiel que les commerçants suivent tous les produits qui sont envoyés et exigent que toutes les marchandises aient bien été reçues. Aussi les commerçants devraient utiliser des transporteurs bénéficiants d’assurance contre la casse ou l’arrivé d’un colis endommagé afin de couvrir une partie des coûts et de la responsabilité dans le cas d’un rejet de débit.
9- Message d’avertissement : Poster un message d’avertissement sur la page de commande à ceux qui auraient essayé de faire un achat frauduleux. Ce type de message s’est avéré efficace pour dissuader le ou les individus, et ainsi réduire le nombre de transactions frauduleuses. Assurez-vous également que les adresses IP sont enregistrées.
10- Les outils anti-fraude : il y a de nombreuses techniques d’anti-fraude pouvant être utilisées afin d’aider à réduire les transactions frauduleuses. Les commerçants en ligne doivent pouvoir travailler qu’avec les passerelles de paiement qui offrent le meilleur niveau de sécurité pour s’assurer que la fraude est sous contrôle. Seules les passerelles de paiement qui sont certifiées PCI DSS (niveau 1) et qui offrent les plus récentes techniques de lutte contre la fraude sont aptes à accepter des paiements en ligne en toute sécurité.

Il existe de nombreuses autres techniques qu’une passerelle de paiement peut utiliser afin de contribuer à la réduction des retours d’impayés que les commerçants peuvent recevoir. Réduire les retours d’impayés peut considérablement augmenter un bénéfice marchand c’est pourquoi il est très important pour les commerçants de travailler avec un fournisseur de paiement qui peut leur fournir les connaissances et les outils nécessaires pour les aider à réduire, contrôler et surveiller leurs retours d’impayés.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse : http://www.cashtronics.fr