Un an après l'installation de son rucher, la Cité internationale universitaire de Paris (CiuP) vient de procéder à sa première récolte. Un projet collaboratif, mené à bien grâce au concours de la Fondation Veolia qui a financé l'installation et l'entretien de 5 ruches mellifères, à hauteur de 10 000 €.

Installé en septembre 2013 à proximité de la Maison internationale, le rucher est depuis confié aux bons soins d'une dizaine de salariés volontaires, ayant, pour l'occasion, bénéficié d'une formation en apiculture urbaine.

Sensibilisés à la démarche de développement durable instaurée par la Cité internationale, les salariés ont pu découvrir le rôle essentiel des abeilles dans la préservation des écosystèmes et des équilibres naturels.
Au quotidien, le rucher enrichit ainsi le parcours des promeneurs, tout en les sensibilisant au respect de la biodiversité, grâce à des ateliers pédagogiques ou encore des séances de dégustation de miel.

Un «éco-parc» exemplaire en Ile-de-France

La préservation de la biodiversité est un objectif partagé avec Veolia Propreté Ile-de-France, qui conseille et assiste la Cité internationale universitaire de Paris dans l'installation et l'entretien de son rucher.
À travers ce projet, qui s'inscrit au cœur des actions menées pour la préservation de la biodiversité, la Cité internationale aspire à faire du domaine un véritable «éco-parc» phare de la capitale.
«Le rucher contribue à préserver le patrimoine naturel de la Cité internationale universitaire de Paris, éco-campus exemplaire en Ile-de-France», souligne Marcel Pochard, Président du conseil d'administration de la Cité internationale universitaire de Paris.