autoconstruction tiny house
Crédits : Pixabay

La tiny house est apparue aux États-Unis, et c’était en 2015 que le concept est arrivé en Hexagone. Actuellement, elle prend de plus en plus d’envergure en raison de son côté écologique et autonome ainsi que du mode de vie qu’elle offre : le minimalisme. Pour rappel, la tiny house est une micromaison qui est conçue pour se déplacer grâce à une remorque, mais elle peut aussi être construite sur des fondations. Beaucoup de gens se demandent s’il est possible de construire par soi-même une tiny house, et la réponse est oui.

Bon à savoir

Quand on veut se lancer dans la construction d’une tiny house en bois de moins de 150 m², il n’est pas nécessaire de faire appel à un architecte. Si on est bricoleur, on peut la réaliser par soi-même, mais ce constructeur tiny house est toujours disponible pour aider et conseiller. Il faut aussi avoir tous les matériels nécessaires et étudier le lieu de fabrication (grand garage ou hangar). La durée des travaux dépend grandement de vos compétences en bricolage et de votre disponibilité. Si vous travaillez à plein temps, il faut en moyenne 480 heures, l’équivalent de 3 mois, mais si vous ne bricolez que les week-ends, le délai passe d’une année. Cependant, le projet demande souvent plus de temps que prévu. Pour information, un professionnel peut la réaliser en 120 heures. La construction d’une tiny house est un beau et ambitieux projet, une grande aventure, mais elle nécessite de l’anticipation et l’organisation.

La construction proprement dite de la tiny house

La première étape est la conception d’un plan. On peut le faire dessiner par un ingénieur ou un architecte, mais on trouve également différents plans disponibles gratuitement en ligne. Le choix repose sur les capacités en bricolage. Mais on prend un plan très détaillé avec des possibilités de personnalisation pour une micromaison à notre image. Concernant le design de la tiny house, le choix est large : modèle rectangulaire ou arrondi, toit maisonnette ou plat, mezzanine… Néanmoins, dans le cadre de l’auto-construction, le mieux est de privilégier un design simple. Même s’il existe actuellement des tiny house en acier, le bois reste le préféré de tous. L’ossature doit être faite par un bois alliant légèreté et résistance comme l’épicéa ou le pin. Pour le bardage, il faut un bois résistant aux intempéries comme le cèdre. Les cloisons intérieures peuvent être faites avec du contreplaqué.

Les réglementations en vigueur

tiny house construction
Crédits : Pixabay

La conception d’une tiny house est réglementée donc, vous devrez vous renseigner sur la législation. En effet, c’est une habitation comme les autres donc, il faut respecter la loi au risque d’être obligé de détruire la maison une fois construite. La largeur, la longueur et la hauteur suivent des règles strictes. Tel est également le cas pour son poids. Il y a aussi le stationnement sur un terrain viabilisé ou privé ou encore le stationnement sauvage. Quant à l’assurance, c’est obligatoire. Si la tiny house est prévue pour rouler, elle est considérée comme une caravane ainsi, il faut une assurance pour le véhicule tracteur. Par contre, si elle est à l’arrêt, elle est considérée comme une habitation, et il faut une assurance habitation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.