30.7 C
Paris
samedi 20 juillet 2024
AccueilTourisme - VoyagesDevriez-vous mettre votre maison en location pendant les vacances ?

Devriez-vous mettre votre maison en location pendant les vacances ?

Date:

Articles en Relation

Expert dans le rachat de bijoux en or

Le marché du rachat de bijoux en or connaît...

Pourquoi l’assurance responsabilité civile est-elle indispensable ?

L'assurance responsabilité civile est souvent perçue comme une simple...

L’aménagement de la salle informatique

La planification d'une salle informatique est cruciale pour le...

Louer votre maison et gagner de l’argent pendant que vous êtes en vacances: cette possibilité vous tente ? Lorsque vous êtes absent durant une semaine ou plus, vous pouvez proposer votre logement en tant que location à court terme. C’est un moyen efficace de générer un petit pécule. Mais cette option demande quelques précautions en amont. En effet, il n’est pas possible d’improviser une mise en location, même de courte durée. Dans cet article, découvrez ce qu’il faut savoir avant de mettre votre maison en location pendant les vacances. Sur cette base, à vous de décider si vous devriez le faire ou non.

Que dit la réglementation en France ?

Commençons par une définition de la location saisonnière, selon le Code du tourisme (article D. 324-1). Aussi appelée « location meublée touristique », il s’agit d’un bien meublé proposé en location à une clientèle de passage. Celle-ci n’y élit pas domicile, elle y effectue uniquement un séjour court, à la journée, à la semaine ou au mois.

Voyons maintenant quelques règles à respecter:

  • Pour entrer dans la catégorie de la location saisonnière, il faut louer l’intégralité du logement. En effet, le locataire doit profiter de l’usage exclusif des lieux.
  • La location saisonnière se limite à 120 jours par an.
  • Si votre logement se situe dans une copropriété, assurez-vous que le règlement autorise les locations de courte durée. Dans le cas contraire, vous pouvez demander un changement d’usage contraire au règlement, lors d’une assemblée générale.

En outre, vous n’avez pas besoin d’une autorisation préalable. Si vous mettez en location saisonnière votre résidence principale, vous êtes dispensé de la déclaration auprès de la mairie. En revanche, s’il s’agit de votre résidence secondaire, vous devrez déclarer la location – la demande peut se faire en ligne. Vous obtiendrez alors un numéro de déclaration à mentionner dans chaque annonce. Vous en saurez plus sur les règles de déclaration et d’autorisation ici.

Vous remplissez les critères pour mettre votre maison en location saisonnière ? A présent, voici quelques éléments à considérer avant de vous lancer:

Déterminez la valeur de votre location à court terme

Avant de louer votre maison pour les vacances, il faut d’abord déterminer le montant qu’il est possible de demander. Vous pourrez alors décider si le jeu en vaut la chandelle.

Effectuez donc des recherches sur le prix moyen dans votre région pour la taille de votre logement. Tenez également compte des saisons hautes et basses.

De plus, considérez les spécificités des dates auxquelles vous pensez mettre votre bien en location. Y aura-t-il un festival particulier la semaine de vos vacances ? Louerez-vous votre maison pendant un long week-end de jour férié ? Ces types d’événements vous permettront de facturer davantage qu’une semaine normale.

Créez des politiques de location

Ensuite, il est essentiel que vos clients et vous soyez sur la même longueur d’onde concernant l’usage de votre maison. Il faut donc clarifier tout ce qui concerne vos attentes en matière de location. Cela consiste généralement à rédiger un règlement locatif, des politiques de location saisonnière. La tâche vous demandera un peu de temps et d’efforts, mais elle est indispensable pour que tout se passe au mieux.

Lorsque vous créez votre annonce, assurez-vous d’inclure toutes les règles que le locataire devra suivre. Il est important qu’un potentiel intéressé en ait connaissance avant de faire sa réservation.

Ce règlement doit contenir des règles telles que les heures de silence, les animaux domestiques, les heures d’arrivée et de départ, etc. Vous devriez également inclure un manuel de la maison. Il fournira des informations de base sur l’utilisation du Wi-Fi et des appareils ménagers, les activités locales à faire, etc.

En exprimant clairement vos attentes envers vos clients, vous pourrez louer votre maison pendant vos vacances et partir l’esprit tranquille.

En outre, certains hôtes exigent même un dépôt de garantie remboursable lors de la réservation de leur bien. C’est une excellente option pour vous protéger des dommages causés par les invités pendant votre absence.

Gérez votre calendrier

Une autre contrainte est de mettre constamment votre calendrier à jour. Si vous prévoyez de ne louer votre maison que pendant vos vacances, bloquez tous les autres jours. Et surtout, si vous décalez votre séjour, pensez à actualiser le calendrier de votre location saisonnière immédiatement.

Sur les plateformes de location saisonnière, les hôtes sont souvent pénalisés dans le classement de recherche lorsqu’ils annulent trop souvent des réservations.

En toute logique, réservez d’abord vos vacances aux dates qui vous arrangent, puis mettez votre maison en location. Dans ce cas de figure, vous pourrez difficilement proposer un prix élevé qui risquerait de ne pas trouver preneur.

Mais si vous êtes plus flexible, vous pouvez aussi procéder à l’inverse. Affichez alors votre location à un prix élevé et planifiez vos vacances en fonction des jours réservés. Attention, si vous choisissez cette approche, désactivez la réservation instantanée pour éviter les surprises.

Quelques investissements à envisager

Enfin, si vous pensez mettre votre maison en location pendant les vacances, il faudra peut-être envisager quelques investissements.

Améliorez votre logement

D’abord, faites un état des lieux de votre logement et voyez ce qui aurait besoin d’une amélioration. Un simple coup de peinture peut suffire à rafraîchir une pièce ! Effectuez aussi toutes les réparations nécessaires (plomberie, électricité, portes de placards, etc.).

De plus, investir dans de meilleurs équipements rendra votre location bien plus attrayante pour les clients potentiels. Par exemple, si vous louez votre maison en plein été dans une région envahie de moustiques, installez donc des moustiquaires sur mesure. Qu’elles soient fixes ou mobiles, coulissantes, enroulables ou à battants, c’est un excellent achat.

Ces moustiquaires seront non seulement confortables pour vous, mais apporteront aussi une réelle valeur ajoutée à votre location saisonnière. Veillez alors à mentionner la présence de cet équipement prisé dans votre annonce.

Souscrivez une assurance

Pour finir, à chaque fois que vous louez votre maison, mieux vaut investir dans une assurance locative à court terme.

En effet, une assurance habitation standard ne couvre généralement pas ce type de location de courte durée. Celle-ci nécessite alors une protection supplémentaire. Souscrire une telle assurance peut vous protéger contre les dommages matériels, la responsabilité civile et la perte de revenus.

- Publicité -

Dernières Actualités

Les mécennes

Astuce :