Si tout le monde était privé de la parole et de la voix, ne chercherions-nous pas à faire usage des signes pour se comprendre ? Il est clair que même étant capable de parler, il vous arrive de temps à autre de faire usage de signes ou du langage du corps afin de faire passer un message discrètement. C’est dire que cette langue concerne tout le monde, car dans nos familles, nous avons également des sourds et malentendants. Vous pouvez alors faire une formation langue des signes et profiter des multiples avantages qu’elle offre.

Les avantages

Le langage des gestes permet à celui qui l’apprend de communiquer autrement que par la voix ou l’écriture. De même, il permet de s’ouvrir aux autres, car nous avons à côté de nous des personnes malentendantes et sourdes qui se sentent très souvent isolées ou mises à l’écart. De même, le langage des signes permet de maîtriser l’expression par les gestes et être compris par les adultes, les enfants et les bébés. Vous vous ouvrez à une nouvelle culture en apprenant à comprendre ceux qui sont certes différents de vous, mais avec vous. Avec une formation langue des signes, la communication n’est plus une barrière.

La formation

La formation en langue des signes est ouverte à tout le monde. Nul besoin d’un diplôme ou de grosses finances, car elle bénéficie d’une prise en charge des frais d’apprentissage par les fonds mutualisés de la formation professionnelle. Vous pouvez même avoir un diplôme de compétences en langue (DCL) reconnu par l’État.

Tout comme le langage par la parole, la langue des gestes a une grammaire, une syntaxe et un vocabulaire propres. Cette formation consiste à savoir transmettre avec aisance, débattre ou argumenter avec les signes. Elle peut se faire en présentiel ou à distance. Il faut de la patience et de l’entraînement pour arriver à ces fins. De plus, la formation ici doit répondre aux exigences du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).