Même si les Français déclarent connaître les objectifs du changement d’heure, la très grande majorité d’entre eux pense que ce rendez-vous doit être complété par d’autres actions durables. Selon eux, celles-ci doivent être basées sur des modifications de comportements ou des transformations de l’habitat, permettant à la fois de réguler la consommation et de réduire les factures. C’est ce qui ressort du sondage réalisé par Opinionway pour Direct Energie, troisième acteur français de l’électricité et du gaz qui accompagne les Français dans leur utilisation rationnelle de l’énergie. Dans ce cadre, l’entreprise a souhaité savoir, à l’occasion du passage à l’heure d’été, si les Français ont une bonne appréhension des actions à mettre en œuvre pour réaliser des économies d’énergie.

Le changement d’heure, des objectifs connus par les seniors avant tout
80% des Français déclarent savoir à quoi sert le changement d’heure. Quelques disparités apparaissent toutefois selon la catégorie d’appartenance des personnes interrogées. Les hommes déclarent mieux connaître l’intérêt de l’instauration du changement d’heure (85% contre 76% des femmes), de même que les Français les plus âgés : 89% des personnes de 65 ans et plus estiment connaître les motivations au changement d’heure, contre 69% des jeunes âgés de 18 à 24. On perçoit ainsi un contraste entre les générations qui ont vu l’instauration du changement d’heure se produire, à la fin des années 1970, et les générations qui sont nées avec cette mesure. On constate également une disparité certaine entre les habitants des grandes villes (83% de connaissance), surtout de l’unité urbaine de Paris (85%), et les habitants des communes rurales (75%) qui se montrent plus réservés sur leur connaissance.

Une mesure nécessaire mais insuffisante
23% des Français estiment que le changement d’heure permet de réaliser des économies d’énergie importantes, laissant 77% des Français perplexes. L’âge distingue une nouvelle fois les perceptions. Les jeunes Français âgés de moins de 35 ans, s’avèrent les plus nombreux à croire en sa capacité à pouvoir faire des économies d’énergies (30%). Pour cette génération, le changement d’heure apparaît ainsi comme un fait social inhérent au rythme de l’année, mais qui s’avère plutôt efficace à remplir le contrat des économies d’énergie.

Les Français estiment qu’il faut compléter ce dispositif avec d’autres solutions pour réduire leur consommation et leurs factures. 92% d’entre eux affirment qu’une meilleure isolation de leur habitat est un bon moyen pour faire des économies d’énergie, de même que la régulation du thermostat (73%) ou encore le changement de fenêtres (70%). 1 Français sur 10 met également en avant le changement de fournisseur d’énergie ou le passage à un chauffage au gaz.

On constate cependant que différents profils apparaissent et font entendre plusieurs acceptions de la notion d’économie d’énergie, entre contrôle de la consommation et réduction de la facture. Les femmes, les cadres et les personnes au revenu supérieur ou égal à 2000 € par mois mettent davantage en avant les actions permettant un contrôle de la consommation d’énergie, dans une perception durable des économies d’énergie. A l’inverse, les catégories populaires (12% contre 4% des cadres) et les revenus les plus faibles (14% parmi les foyers ayant moins de 2000€ par mois contre 7% au-delà), estiment davantage que faire des économies d’énergie peut se faire en changeant de fournisseur d’énergie, faisant d’avantage peser le facteur prix dans la balance.

On observe également des différences nettes en fonction de l’âge des interrogés. Les Français âgés de plus de 50 ans se montrent plus sensibles aux solutions plus pérennes – mieux isoler sa maison, 96%, baisser le thermostat (78%), changer les fenêtres (76%) – que les Français de moins de 35 ans (avec des écarts de 5 à 13 points). Mais il faut noter l’existence d’une fracture générationnelle au sein même des jeunes Français. De 18 à 24 ans, les jeunes Français semblent connaître la même appétence que leurs aînés de plus de 50 ans pour les solutions durables, quand les 25 à 34 ans montrent plus d’intérêt pour un simple changement de fournisseur, sans modification de leur habitat ou comportement (13% contre 8% chez les 18-24 ans).

« En complément du changement d’heure et de toutes les mesures qui ont été prises pour une consommation plus vertueuse de l’énergie (par exemple en termes d’éclairage : LED, ampoules basse consommation,…), les consommateurs doivent prendre le relais avec des gestes simples et des modifications dans leurs habitudes de consommation. C’est notre rôle en tant que fournisseur d’énergie que de les informer et de les aider afin qu’ils puissent également maîtriser leurs factures.», explique Xavier Caïtucoli, PDG de Direct Energie.

________________________________________________________________________________________

Méthodologie
Etude réalisée auprès d’un échantillon de 1012 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Interviews réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview), les 16 et 17 mars 2016. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Direct Energie » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé. OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

A propos de Direct Energie
Troisième acteur français de l’électricité et du gaz, le groupe Direct Energie a déjà acquis et fidélisé, en France et en Belgique (sous la marque Poweo), plus de 1,6 million de sites clients résidentiels et professionnels. Acteur intégré de l’énergie, Direct Energie intervient dans la production et la fourniture d’électricité, la fourniture de gaz, et les services énergétiques à ses clients. Direct Energie fonde son succès depuis plus de treize ans sur son expertise technique, l’excellence de sa relation clients et sa capacité à innover.

Direct Energie propose un service d’accompagnement pour la rénovation énergétique des logements particuliers (ADRIEN), ainsi que des informations sur les gestes au quotidien pour éviter les consommations inutiles.
Pour plus d’informations : www.direct-energie.com et www.renovation.direct-energie.com

En 2015, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé légèrement supérieur à 1 Md€.
L’action Direct Energie est cotée en continu sur le marché d’Euronext Paris compartiment B (DIREN / FR0004191674).

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.