Kabirou Mbodje nous parler des magasins sans cash

Article Réalisé par Kabirou Mbodje

Pour la première fois, Amazon lance hors des Etats-Unis sa technologie « Just Walk Out ». Ce système – dont l’appellation correspond en français à « juste à pied » – est désormais disponible à Londres. Ainsi, il n’est plus nécessaire pour les acheteurs de passer payer à la caisse après les achats en magasin.

Cette même technologie existait aux Etats-Unis, dans les boutiques Amazon Go depuis 2018, dans la ville de Seattle.

Toutefois, une question reste en suspens : quel est l’avenir de ce magasin sans cash ? La réponse dans cet article de Kabirou Mobdje.

Désormais, plus besoin de passer par la caisse après les achats en magasin

Le fonctionnement du système « Just Walk Out » est le suivant : avant l’accès au magasin, les clients doivent télécharger l’application Amazon Go sur leur smartphone. Le logiciel leur permet de scanner des QR codes correspondant aux produits qu’ils choisissent.

Dans le magasin, chaque article pris par l’acheteur est ensuite déposé dans un panier en ligne. Chacun des produits est suivi par des caméras et des capteurs de poids en rayon jusqu’à la fin des achats. Ce n’est qu’au moment de quitter la boutique que le client reçoit sur son téléphone la facture de ses achats. Une fois qu’il a payé, un reçu lui est envoyé par courriel.

Avec ce dispositif, les clients ont le choix de passer ou non par la caisse, comme l’a déclaré Amazon. De fait, un acheteur qui traîne toujours dans le magasin bien qu’il ait fini ses courses ne laisse envisager que deux options. Soit il privilégie la méthode traditionnelle de paiement, soit il veut se renseigner auprès d’un vendeur.

Dans son magasin Amazon Fresh du Royaume-Uni, le géant américain du e-commerce propose plusieurs centaines d’articles différents. Chaque produit porte sa nouvelle marque privée « By Amazon ». Les clients qui désirent se faire livrer à partir de la boutique en ligne ont la possibilité de commander depuis un stand. Ce dernier est aussi disponible dans la boutique de Londres. Par ailleurs, les marchandises payées peuvent être retournées même si l’acheteur a déjà retiré l’étiquette et l’emballage. L’essentiel est que l’on parvienne à scanner le code du produit.

Kabirou Mbodje salue cette innovation : boutique sans caissier

Depuis qu’Amazon a lancé la technologie «  Just Walk Out », la boutique sans caissier est expérimentée par un grand nombre de détaillants. Cela pousse de nombreuses personnes à se demander s’il s’agit du futur du shopping ou simplement d’un outil de vente au détail. Quelques experts en matière commerciale ont donné leur point de vue sur la question.

L’avenir des boutiques sans cash par Kabirou Mbodje

Le magasin sans numéraire : Une nécessité

Certains, en effet, ont commencé par souligner le changement d’attitude vis-à-vis des espèces depuis l’avènement de la pandémie liée au coronavirus. En effet, le virus a poussé la majorité des consommateurs à délaisser la monnaie physique au profit des modes de paiement virtuels. Par conséquent, les innovations en matière de systèmes de transaction à faible contact ont connu un bond. Les transactions nécessitant l’utilisation des pièces et billets ont vu leur pourcentage baisser de 35% durant l’année écoulée. Un résultat obtenu après un sondage effectué par UK Finance Research. En revanche, les échanges virtuels ont vu leur nombre croître de plus de 25%.

C’est en Chine que les modes de paiement sans cash sont le plus en pointe. La plupart des transactions s’effectuent à partir d’un QR Code. Au Royaume-Uni, la technologie « just walk out » d’Amazon n’en est encore qu’à sa phase embryonnaire. Elle est en voie de démocratisation compte tenu de sa nécessité et de son rôle futur pour le commerce en détail.

Vers une démocratisation du magasin sans cash

Certains experts reconnaissent le caractère avantageux des achats « simples » pour les détaillants et pour leurs clientèles. En effet, le magasin sans cash favorise chez les premiers une optimisation accentuée de la chaîne d’approvisionnement.  Il leur permet de récolter une quantité importante de données comportementales. Les informations obtenues sont bien plus abondantes que celles collectées grâce aux systèmes traditionnels des points de vente avec paiement en espèces.

Ainsi, les marques parviennent plus facilement à déterminer les produits qui sont les plus achetés. Elles évaluent la durée que les clients passent devant chaque étagère ainsi que les articles qu’ils finissent par choisir le plus souvent. Ces données permettent aussi au vendeur d’observer le comportement des clients qui sortent sans finalement rien acheter. La technologie «  Just Walk Out » pourrait conduire à l’uniformisation des règles de collecte et d’analyse des informations commerciales en ligne et hors ligne. Ainsi, les détaillants obtiendraient autrement des informations qu’ils ne pouvaient auparavant obtenir que grâce aux sites de commerce en ligne.

Pour les seconds, la technologie « Just Walk Out » ajoute une certaine commodité à l’expérience d’achat. Les consommateurs ont ainsi la possiblité de relier leur compte d’achats en ligne à leur historique d’achats. Toutefois, il est primordial que les commerçants et détaillants rassurent les consommateurs de la sécurité de leurs informations personnelles.

Le léger bémol à prendre en compte

La principale différence entre les magasins physiques et les boutiques en ligne est la présence au sein des premiers d’un facteur humain. Un élément indispensable en matière de communication entre le professionnel et le client. Et si les marques veulent amener les consommateurs à adopter les magasins sans cash, encore faut-il trouver un juste équilibre. Ce dernier permettra de fournir au client une expérience rapide et transparente – tout en satisfaisant son besoin d’interaction humaine. Il est à prévoir que sans cet équilibre, cette nouvelle pratique d’achat risquerait de sombrer rapidement dans l’oubli.

Cependant, une étude a révélé que 52% des consommateurs britanniques étaient impatients de retourner en magasin après une année de confinement. Une envie probablement due au besoin d’interactions humaines. De ce fait, il incombe aux détaillants d’éviter l’exclusion totale de la monnaie au sein des magasins sans cash. En effet, un sondage a révélé que 40% des Londoniens sont toujours dépendants du cash. De plus, 1,4 million de personnes au Royaume-Uni ne possèdent pas de compte bancaire. Voilà autant de situations susceptibles d’interrompre l’envol du magasin sans caisse. Heureusement des solutions telles que Wari permettent à des personnes qui ne possèdent pas de compte bancaire de pouvoir donner et recevoir de l’argent en utilisant simplement leur téléphone…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.