Production française

La crise sanitaire du coronavirus n’est pas sans impact sur la production française. Elle a entraîné une pénurie de matériels de santé et une dépendance pharmaceutique. Que ce soit en France ou dans toute l’Europe, cette épidémie met en avant la relocalisation de la production d’équipements médicaux, la réorientation des recherches et l’amélioration des hôpitaux pour faire face à d’éventuelles crises sanitaires.

L’importance de la relocalisation

La mondialisation n’a pas que des bons côtés, car en important de manière massive depuis l’étranger, plusieurs pays européens, dont la France, ont remarqué un grand manque de préparation face à la pandémie. Cette crise sanitaire a mis en évidence l’incapacité à produire très vite sur le territoire des matériels de santé. Le signe le plus flagrant des limites de la mondialisation est la guerre des masques entre États afin d’avoir des lots sur les tarmacs chinois. Mais le manque dans le secteur de la santé ne concerne pas uniquement les masques, mais aussi les médicaments. En effet, la Chine est devenue en quelques années seulement le premier producteur au monde de différents principes actifs de base à intégrer dans les médicaments fabriqués en Europe. Afin d’éviter qu’une situation de ce genre ne revienne, la France a décidé de réduire de manière significative sa dépendance aux autres pays, et ce, pour certains matériaux et produits.

Place au « local »

La nouvelle économie française après cette crise sanitaire du Covid-19 repose sur le développement local. Différents secteurs sont concernés par la relocalisation comme la santé (matériels médicaux et médicaments), le textile, l’énergie et le secteur agricole. Le but est que la France retrouve une autonomie de production et de produits vitaux. Suite à un sondage effectué par Cetelem et Harris Interactive, plus de la moitié des Français optent pour les produits locaux comme Caviar de Neuvic, et environ 44 % privilégient les produits Made in France. Les habits étiquetés Made in Bangladesh tout comme les poulets plongés dans de l’eau de Javel venant des États-Unis n’intéressent plus les Français. Actuellement, ils sont plus sensibles à l’image de marque. Cependant, beaucoup n’ont pas les moyens d’acheter du Made in France qui est plus cher. La suite de la relocalisation est donc de revoir complètement le Made in France. C’est un fait, cette crise sanitaire et économique touche les systèmes et les limites de notre système de développement.

Des informations complémentaires avec Une boutique en ligne vous fournit en produits bio de grande qualité.

Le site référencé ici est disponible à cette adresse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.